Malt veut développer sa plateforme de freelances IT à l'international

Ci-dessus Hugo Lassiège, directeur technique de Malt, (à gauche), Vincent Huguet, président-directeur général (devant),et Alexandre Fretti (à droite) nommé récemment directeur général. (Crédit photo: Alice Dardun/Malt)

Ci-dessus Hugo Lassiège, directeur technique de Malt, (à gauche), Vincent Huguet, président-directeur général (devant),et Alexandre Fretti (à droite) nommé récemment directeur général. (Crédit photo: Alice Dardun/Malt)

La marketplace française spécialisée dans le placement de consultants IT indépendants, annonce une levée record de 80 millions d'euros en Série C qui lui permettra de renforcer sa R&D, d'accélérer sur les marchés européens et de réaliser des opérations de croissance externe. Ce tour de table fait entrer Goldman Sachs Growth Equity et Eurazeo au capital de l'entreprise aux côtés des investisseurs historiques Isai et Serena.

Co-fondée en 2013 par Vincent Huguet, président directeur général et Hugo Lassiège, directeur technique, rejoints l'an dernier par Alexandre Fretti au poste de directeur général, Malt est une marketplace européenne spécialisée dans le placement de consultants IT indépendants. Afin d'accompagner sa montée en puissance, la plateforme annonce ce mardi 1er juin être entrée en négociations exclusives pour une levée record de 80 millions d'euros en série C, après avoir conclu un tour de table de 25 millions d'euros en 2019. Cette opération a été orchestrée par Goldman Sachs Growth Equity et Eurazeo aux côtés des investisseurs historiques Isai et Serena. Avec ces fonds, l'entreprise va pouvoir investir davantage dans son offre et sa plateforme technologique, poursuivre son déploiement international, et exécuter une stratégie d'acquisitions externes pour accélérer son expansion notamment en Scandinavie et au Royaume-Uni.

L'éditeur compte en effet sur cet apport financier pour assoir sa position sur un marché du freelancing IT estimé à 350 milliards d'euros en Europe. Dans ce but, il a conçu une technologie qui vise à faire correspondre instantanément le profil d'un consultant freelance avec le besoin d'une entreprise et qui gère les aspects de la mise en relation, de l'émission jusqu'au paiement de la mission. Déjà implanté en France (Paris, Lyon), en Allemagne (Munich) et en Espagne (Madrid), et d'autant plus porté par un changement majeur des modes de travail suite aux confinements dus à la pandémie, Malt continuera d'investir dans ces trois pays. Des expansions sont également prévues au Bénélux, au Royaume-Uni ainsi qu'en Italie. But de la manoeuvre ? Atteindre le milliard d'euros de volume d'affaires d'ici 2024 afin de devenir l'un des acteurs centraux dans l'évolution du marché du travail en Europe.

Un million d'euros versés au titre de l'actionnariat

Dans le cadre de ce financement, la société versera également un abondement d'environ un million d'euros en actions à une centaine de ses freelances. Ceux-ci deviendront actionnaires et pourront ainsi être associés à la croissance du groupe. « Il y a aujourd'hui 6 millions de consultants freelances en Europe, un nombre amené à grandir exponentiellement dans un marché du travail post-covid en pleine transformation, a souligné Vincent Huguet, président directeur général et cofondateur de Malt, dans un communiqué.  De quoi inciter l'entreprise et sa communauté de 250 000 consultants IT à changer d'échelle pour occuper une place de choix sur un secteur porteur. Elle compte déjà plus de 30 000 clients parmi lesquels 36 entreprises du CAC 40 et emploie 200 collaborateurs.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité