Micropole est toujours aux prises avec la rationalisation de ses activités

Le groupe spécialisé dans le conseil a vu ses facturations baisser de 8% au premier semestre 2014 pour s'établir à 45,9 M€.

Au cours des 6 premiers mois de l'année, Micropole a réalisé un chiffre d'affaires de 45,9 M€, en recul de 8% d'une année sur l'autre. Lourdement touché par la restructuration en cours au sein de la société de conseils, le résultat opérationnel courant a reculé de 58% pour s'établir à 0,7 M€. Il ne représente plus que 1,5% du chiffre d'affaire global contre 3,3% l'an dernier. Le résultat net s'est déprécié quant à lui de 84,6% à 0,2 M€.

Du mieux en France

Toutefois, malgré un contexte économique peux favorable, l'activité réalisée en France montre des signes de regain, en ligne avec les options stratégiques de Micropole. Les ventes de prestations de conseils ont ainsi progressé de 4% au premier semestre dans l'Hexagone, tandis que les revenus des agences en région ont augmenté de 5%. En revanche, mais conformément aux prévisions, l'activité de revente de licences et de sous-traitance est en chute de 50%.

Micropole a également décidé de ses séparer de ses activités ERP en France, en Suisse et en Belgique. Cette initiative s'inscrit dans le plan stratégique de rationalisation de la société de conseil qui vise à la recentrer autour de trois activités majeures : le pilotage de la performance, la transformation digitale et la gouvernance des données.

Par O.B.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité