Microsoft : fin programmée des avantages de la Software Assurance pour les partenaires

Microsoft veut mettre fin à la possibilité pour les détenteurs d'une software assurance de solliciter des partenaires pour planifier leurs déploiements. Crédit photo : D.R.

Microsoft veut mettre fin à la possibilité pour les détenteurs d'une software assurance de solliciter des partenaires pour planifier leurs déploiements. Crédit photo : D.R.

Les services inclus dans la Software Assurance que les entreprises pouvaient demander aux partenaires de Microsoft d'effectuer vont progressivement disparaître. A la place, les entreprises pourront se tourner vers le programme FastTrack à travers lequel l'éditeur fait directement concurrence à ses revendeurs.

Et une polémique de plus entre Microsoft et son réseau de distribution. La semaine dernière, l'éditeur a discrètement annoncé des changements concernant les avantages dont bénéficient les entreprises qui souscrivent à sa Software Assurance. A compter de février 2020, celles-ci ne pourront plus bénéficier des services de planification de déploiement que l'option prévoit pour Azur, Microsoft 365, Dynamics 365, tout comme ils n'auront plus accès aux bons de formation. En janvier 2022, ce sont les services de planification de déploiement de l'ensemble des applications qui prendront fin. Là où le bât blesse pour les partenaires de Microsoft, c'est que c'est à eux que les entreprises font appel pour délivrer ces prestations, pour peu qu'ils en aient reçu l'habilitation par l'éditeur. A la place, les clients pourront se tourner vers le programme FastTrack. Conçu pour les aider à déployer les solutions cloud de la firme de Redmond, ce dispositif est mis en oeuvre à distance par les propres équipes de la firme de Redmond.

Perte de gains et d'opportunités commerciales pour les partenaires

Les revendeurs concernés par les changements que veut opérer Microsoft y voient deux effets négatifs. En premier lieu, la perte d'un revenu. En outre, la délivrance de services de planification de déploiement est aussi pour eux souvent l'occasion de proposer d'autres interventions/solutions aux clients. Ils s'interrogent également sur la qualité des services que les collaborateurs de Microsoft vont assurer dans le cadre de FastTrack. « S'en sera fini du support sur site. En outre, l'assistance ne sera assurée par une personne présente au sein d'un helpdesk, qui n'a probablement par l'expertise dont les clients ont besoin », explique Kelvin Kirby, un partenaire Microsoft Gold britannique de Microsoft interrogé par nos confrères de CRN UK.

Tout n'est cependant pas forcément perdu pour les partenaires. Ils peuvent en effet demander à être certifiés FastTrack par Microsoft dans certains domaines particuliers, notamment Office 365, Dynamics 365 et Azure. Ceux qui obtiennent la certification sont autorisés à délivre des prestations au nom de Microsoft. D'ailleurs, le fournisseur a mis en place un mécanisme qui incite ses revendeurs à en bénéficier. Le montant des incentives qu'il paye lorsqu'un partenaires est reconnu comme commanditaire enregistré sur un compte peut en effet être doublé dans certains cas.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité