My Digital Spirit met le commerce de l'IT sur la route du numérique

Lionel Vargel, co-fondateur et directeur général de My Digital Spirit : « très peu de revendeurs IT disposent d'un site marchand, d'une expérience du marketing digital, et du système d'information qui permet de mettre le tout en oeuvre. » Crédit photo : D.R.

Lionel Vargel, co-fondateur et directeur général de My Digital Spirit : « très peu de revendeurs IT disposent d'un site marchand, d'une expérience du marketing digital, et du système d'information qui permet de mettre le tout en oeuvre. » Crédit photo : D.R.

Cofondée par Lionel Vargel, l'ancien directeur général de Compufirst, My Digital Spirit fournit aux revendeurs IT l'outil informatique et les services nécessaires à la transformation numérique de leur activité.

L'e-commerce est un canal de vente tellement courant qu'on pourrait penser que les revendeurs IT BtoB s'y sont massivement convertis. En fait, « très peu d'entre eux disposent d'un site marchand, d'une expérience du marketing digital, et du système d'information qui permet de mettre le tout en oeuvre », explique Lionel Vargel. Ancien directeur général de Compufirst, celui-ci met aujourd'hui son à profit au sein de la société My Digital Spirit qu'il a récemment cofondée. Cette entreprise montpellieraine aux huit collaborateurs se définit elle-même comme « une société d'ingénierie de l'action marketing et commerciale, qui accompagne des entreprises BtoB dans la digitalisation globale de leur business model ».

Transformer les flux web entrants en clients

En pratique, l'offre qu'elle propose aux revendeurs IT comporte un volet conseil sur la stratégie à suivre. Mais My Digital Spirit va plus loin, en accompagnant également ses clients dans la mise en oeuvre des préconisations. A cet effet, la société a développé son propre ERP taillé pour le commerce en ligne. Ce dernier embarque notamment un module de site d'e-commerce, un CRM, un outil de gestion de catalogue, un module finances, etc. Enfin, My Digital Spirit fournit également une force commerciale sédentaire supplétive qui va se charger de transformer en client les flux entrants sur le site marchand d'une entreprise. Toutes ces briques peuvent être fournies séparément.

Un premier client en production début octobre

Le 5 octobre, le prestataire fera entrer en production son premier client, un MSP parisien qui souhaite utiliser le commerce en ligne de matériel IT comme un vecteur d'acquisition pour son activité principale. Un autre projet démarrera dans deux mois, sans la brique force de vente supplétive. « A un an, notre objectif est d'avoir ouvert au minimum trois clients, explique Lionel Vargel. Si une quinzaine de clients utilisent nos services à trois ans, cela sera un bon résultat. »

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité