NKM abonne la politique et intègre Capgemini

Nathalie Kosciusko-Morizet quitte la vie politique et la France pour s'installer à New York et travailler pour Capgemini dans sa division cloud et cybersécurité. (crédit : D.R.)

Nathalie Kosciusko-Morizet quitte la vie politique et la France pour s'installer à New York et travailler pour Capgemini dans sa division cloud et cybersécurité. (crédit : D.R.)

L'ancienne secrétaire d'état chargée de l'économie numérique Nathalie Kosciusko-Morizet va diriger l'activité Projet et Consulting de la division cloud et cybersécurité de Capgemini aux Etats-Unis. Une annonce qui sonne le glas de son activité en politique.

La page de la politique est définitivement tournée pour Nathalie Kosciusko-Morizet. Après avoir occupé sous la présidence de Nicolas Sarkozy le poste de secrétaire d'Etat chargée de l'économie numérique de 2009 à 2010 puis de ministre de l'Ecologie et du Développement Durable de 2010 à 2012, elle avait depuis enchaîné plusieurs défaites électorales. Dont celle aux dernières élections législatives de juin 2017 à Paris qui lui avait porté un coup dur.

Ayant annoncé en octobre dernier prendre du recul de la vie politique, Nathalie Kosciusko-Morizet tire donc définitivement un trait sur cette activité et rebondit dans un secteur qu'elle connait bien : les nouvelles technologies et l'informatique. C'est en effet chez Capgemini que l'ancienne ministre et secrétaire d'Etat est nommée, plus précisément au poste de directrice de l'activité Projet et Consulting de la division cloud et cybersécurité de Capgemini aux Etats-Unis. 

« Nathalie Kosciusko-Morizet est une spécialiste reconnue de l'économie numérique, et renoue, en prenant ces fonctions, avec sa formation d'ingénieur », a précisé Capgemini. Âgée de 44 ans, diplômée de l'Ecole Polytechnique, elle en profite pour quitter la France et s'installer à New York.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité