Numerial et Imagidoc font société commune dans la gestion du document

Déjà partenaires techniques sur certains projets clients, les sociétés Numerial et Imagidoc ont décidé de pousser leur collaboration bien au-delà en créant une société commune baptisée Groupe Numerial en mars dernier. Bien que la nouvelle structure spécialisée dans le GED et l'ingénierie documentaire n'emprunte son nom qu'à l'un de ses deux actionnaires, son capital est partagé à parts égal entre les deux prestataires de services. Avec un chiffre d'affaires de 1,17 M€ en 2012, Numerial affiche pourtant un niveau d'activité supérieure à celui d'Imagidoc (600 K€ sur son exercice 2011/2012). « Mais l'objectifs de nos deux sociétés, qui continueront de gérer leur clients existants, est de partager leurs compétences à la fois sur les plans techniques et commerciaux », explique Ruggero Pizzo, le président de Numerial et directeur général du Groupe Numerial.

Marier des compétences pointues à un dynamisme commercial avéré

Sur le plan des compétences techniques, Imagidoc apporte à la joint-venture l'expertise en ingénierie documentaire de cette société fondée en 2007 par d'anciens collaborateurs de Xerox Global Services. Son équipe de six permanents est, par exemple, en mesure de mener des projets de dématérialisation et de récupération des flux de données issus de différentes sources, ou encore d'organiser des salles de dématérialisation. Numerial, lui, est un spécialiste de la GED mais ne dispose pas des compétences nécessaires en matière de dématérialisation. La société serait en revanche plus proactive que son associée en matière de développement commercial. L'évolution de l'activité de deux entreprises le montre bien. Depuis sa création en 2007, Imagidoc publie des chiffres d'affaires oscillant entre 450 et 600 K€. De son côté, Numerial est passé d'un chiffre d'affaires de 170 K€ lors de sa création à plus d'un million d'euros aujourd'hui. « En mêlant les compétences techniques d'Imagidoc à la connaissance des clients et de leurs métiers de Numerial, nous allons pouvoir maîtriser toute les problématiques des entreprises en matière de dématérialisation. », s'enthousiasme Ruggero Pizzo.

De nouvelles solutions et une acquisition planifiées

L'un des objectifs du groupe Numerial est notamment de cibler les grands comptes, une catégorie d'entreprise que Numerial seul ne ciblait pas. Le joint-venture prévoit également de lancer sur le marché des solutions comme Numerial Reader (dématérialisation et lecture des factures fournisseurs) entre septembre et octobre prochains. D'autres solutions plus éloignées du coeur de métier des deux associées sont également prévues : Visiologis, un outil d'optimisation de gestion des parcs de biens (tables, chaises, bureaux et tout ce qui s'utilise dans une entreprise) en mode SaaS, et Chronosave, un logiciel dédié à la supervision des ressources affectées au pilotage des projets.

Le groupe, qui affiche aujourd'hui un chiffre d'affaires cumulé de 1,8 M€, table sur 2 M€ de revenus cette année. D'ici quatre ans, il espère faire passer ses facturations à 4 M€. « L'objectif est ambitieux mais les gros contrats [Ndlr : avec Toyota France financement, Groupe Prévoir Vie et Protection 24 groupe BNP Paribas] que nous avons signé depuis la création de la joint-venture nous ont permis de faire beaucoup de bruit dans notre milieu », indique Ruggero Pizzo. Le groupe Numerial pourrait en outre profiter d'un apport d'activité s'il parvient à mener à bien le dossier de croissance externe sur lequel la société il indique avoir déjà bien avancé.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité