Open table sur 500 M€ de chiffre d'affaires à l'horizon 2020

Open a mis au point une offre de bout en bout alliant l'IT et le numérique, englobant aussi bien des compétences sur les SMACS que sur les nouvelles activités autour du marketing digital. Crédit photo : D.R.

Open a mis au point une offre de bout en bout alliant l'IT et le numérique, englobant aussi bien des compétences sur les SMACS que sur les nouvelles activités autour du marketing digital. Crédit photo : D.R.

L'ESN Open vise une forte hausse de ses revenus d'ici cinq ans en faisant une place de choix aux prestations liées à la transformation digitale dans son offre. Elle investira aussi 90 M€ sur cinq ans pour réaliser des acquisitions ainsi qu'un plan de recrutement et de formation massif.

A l'issue de son exercice 2015, Open devrait publier un chiffre d'affaires de 280 M€. Cinq ans plus tard, ce ne sont pas moins de 500 M€ de revenus annuels et 10% de marge opérationnelle que l'entreprise anticipe de dégager. L'annonce de cet objectif 2020 a été faite le 12 novembre, parallèlement à la présentation des grandes lignes du plan stratégique qui va être mis en oeuvre pour l'atteindre. Toutes convergent dans le sens de faire de la société un leader des services numériques. « A partir de notre compétence industrielle et technologique, [...] nous voulons répondre encore plus largement à l'enjeu digital. Notre ambition est d'être une entreprise de services du numérique réconciliant les perspectives de l'IT avec celles des métiers (les usages) et intégrant dans son fonctionnement une dynamique d'innovation permanente», expliquent Frédéric Sebag et Guy Mamou-Mani, co-Présidents d'Open.

Ouverture de nouvelles agences verticales

Afin de devenir ce champion de la transformation digitale, Open mise en premier lieu sur une mutation qu'elle a opéré dans son catalogue de services pour mettre au point une offre de bout en bout alliant l'IT et le numérique. Cette dernière englobera aussi bien des compétences sur les SMACS (Social-Mobile-Analytics-Cloud) que sur les nouvelles activités autour du marketing digital. L'entreprise a également revu son organisation opérationnelle en ouvrant des agences dédiées au e-commerce, au m-commerce, au CRM et à l'Analytics.

L'offre de services d'Open a également été enrichie avec la création d'une plateforme e-commerce qui permettra d'accéder directement aux prestations proposées par l'entreprise. « Cette plateforme permettra de transformer une expression de besoin en proposition de services Open au travers de services d'abonnement ou d'Apps à la demande et également de prestations réalisables en centres de delivery ou sous forme de compétences disponibles », indique la société par voie de communiqué de presse. Un autre ajout à l'offre d'Open repose sur la mise en place d'une plateforme d'innovation partagée avec ses clients et ses collaborateurs. Cet outil, bâti début 2015 avec l'INRIA dans une logique Agile et DevOps, a pour objectif de transformer en Apps une partie du Savoir-faire d'Open, de favoriser les initiatives de ses salariés, et de permettre la co-production d'applications avec les clients.

Développer les compétences sur le DevOps, l'IoT et le Big Data

L'autre grand pilier du développement d'Open sur le marché de la transformation Digitale est un plan d'investissement de 90 M€ sur 5 ans. La somme va notamment être utilisée pour réaliser un programme d'acquisitions qui débutera dès 2016. Elle permettra également de mettre en oeuvre un plan de formation et de recrutement massif. L'acquisition de compétence portera notamment sur la mobilité, le DevOps, l'IoT et le Big Data.

L'ensemble de cette démarche sera piloté par une nouvelle direction de la transformation digitale et une nouvelle direction des alliances et des partenariats. Elles seront associées à un comité stratégique composé de Nathalie Andrieux (Membre du Conseil National du Numérique), Gilles Babinet (Spécialiste du Big Data), Michel Cosnard (Président du HCERES) et Lara Rouyres (Membre du Conseil National du Numérique).

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité