Oracle ouvre une 2e région européenne pour son cloud à Amsterdam

Pour le recouvrement après sinistre, les clients européens d'Oracle disposent entre Francfort et Amsterdam de deux sites indépendants sur ses services cloud autonomes. (Crédit : Amsterdam/Pixabay/Monlaw)

Pour le recouvrement après sinistre, les clients européens d'Oracle disposent entre Francfort et Amsterdam de deux sites indépendants sur ses services cloud autonomes. (Crédit : Amsterdam/Pixabay/Monlaw)

Après Francfort, Oracle a ouvert à Amsterdam une 2ème région pour son cloud de 2ème génération proposant ses services de base de données autonome et de sécurité s'appuyant sur l'apprentissage machine. Le fournisseur a également interconnecté directement ses datacenters néerlandais avec le cloud Azure de Microsoft.

Oracle poursuit le déploiement de son cloud de 2ème génération avec l'objectif de disposer de 36 datacenters dans le monde d'ici fin 2020. Après avoir ouvert 10 régions sur six mois, le fournisseur vient d'en ajouter 5, dont Amsterdam en Europe, à cette infrastructure mondiale qui met en oeuvre sa base de données autonome, des applications s'appuyant sur l'IA, une sécurité exploitant l'apprentissage machine, des fonctions analytiques automatisées et un ensemble de services cloud. Tous sont accessibles pour ces 5 régions supplémentaires dans la console Oracle Cloud, indique le fournisseur dans un billet. En dehors d'Amsterdam, les 4 autres sont Osaka, Melbourne, Montréal et Jeddah en Arabie Saoudite. Cela porte à 21 le nombre de localisations indépendantes déjà ouvertes par le fournisseur américain sur sa 2ème génération de cloud. Dans l'Union européenne, celle-ci était déjà disponible en Allemagne dans les datacenters de Francfort.

Les clients veulent disposer de plusieurs sites entièrement indépendants pour pouvoir gérer et stocker leurs données localement et disposer des garanties requises pour le recouvrement après sinistre. La région installée par Oracle à Amsterdam permet aux clients européens de ses services cloud autonomes d'avoir au sein de l'UE un 2ème site couplé avec celui de Francfort en Allemagne.


Oracle annonce une qualité de service supérieure à 99,95% sur l'interconnexion des régions de son infrastructure cloud, avec une latence descendant à 75 ms entre les Etats-Unis et l'Union européenne. (Crédit : Oracle)

Interconnexion directe entre Oracle Cloud et Azure dans l'UE

Oracle étend par ailleurs en Europe son partenariat d'interopérabilité avec le cloud Azure de Microsoft à travers une interconnexion directe également mise en place sur son site d'Amsterdam. Celle-ci doit permettre aux entreprises d'accéder de façon combinée aux ressources et aux applications des deux clouds avec une gestion facilitée des accès et des identités qui les dispense de devoir recourir à différents mots de passe. Oracle cite en exemple des clients souhaitant exploiter une application Windows sur Azure connectée à la base de données autonome ou à Exadata sur l'infrastructure cloud d'Oracle. Ou encore faire communiquer à faible latence des applications respectivement centrées sur Microsoft et Oracle. Les deux fournisseurs prévoient de réaliser d'autres interconnexions directes entre leurs clouds Europe et en Asie.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité