OVH continue de publier des pertes en 2022

Confronté à la hausse des coûts énergétiques qu'il avait cependant anticipée, OVH va procéder à des hausses tarifaires progressives de l'ordre de 10 %. (crédit : OVHcloud)

Confronté à la hausse des coûts énergétiques qu'il avait cependant anticipée, OVH va procéder à des hausses tarifaires progressives de l'ordre de 10 %. (crédit : OVHcloud)

Le fournisseur de services d'hébergement et cloud roubaisien OVH a réalisé un chiffre d'affaires de 788 millions d'euros pour son exercice fiscal 2022, en hausse de 12,4 % à périmètre constant sur un an. Mais son résultat net est toujours dans le rouge.

La fin d'année fiscale d'OVH a été clôturée au 31 août dernier, l'heure est maintenant venue d'en savoir plus sur les comptes du groupe. Le fournisseur de services d'hébergement et cloud a en effet publié ses résultats annuels 2022 qui font ressortir un chiffre d'affaires de 788 millions d'euros, en hausse de 12,4 % à périmètre constant sur un an (+18,8 % à périmètre courant). « Le groupe est porté par la poursuite d'une solide dynamique commerciale, notamment dans le cloud privé et le cloud public, du développement des cas d'usages PaaS par ses clients, d'un développement à l'international soutenu et une offre souveraine qui porte ses fruits avec plus de 30 clients pour son offre SecNumCloud, en forte progression sur le quatrième trimestre », s'est félicité OVH. L'activité cloud privé (bare metal cloud et hosted private cloud) a dégagé 485 M€ de revenus (+14,5 % à périmètre constant), tandis que celle liée au cloud public a bondi de 20 % à 126 M€.

Tout n'est pas rose pour autant : le résultat opérationnel du groupe a été très durement impacté par de multiples charges (IPO, acquisitions, incident du datacenter de Strasbourg...) et est ressorti dans le rouge à -20 millions d'euros. Par effet domino, le résultat net l'est aussi mais s'améliore légèrement sur un an à -29 M€ contre -32 M€ en 2021. Le fournisseur, qui compte 2 800 employés à fin août 2022 dont 60 % de profils tech, a par ailleurs confirmé ses objectifs moyen terme avec une croissance organique du chiffre d'affaires aux alentours de 25 % et une marge d'EBITDA ajustée d'environ 42 %.

Des dettes mais une structure financière saine Dans ce contexte tendu, les actionnaires ne doivent pas s'attendre à un versement de dividendes. « OVHcloud a l'intention de poursuivre sa politique d'investissement dans la croissance de son activité, et ne prévoit pas de distribuer de dividendes à moyen terme », confirme la société. « En ligne avec sa stratégie, la société ne prévoit pas de distribuer de dividendes au titre de l'exercice clos le 31 août 2022 et rappelle qu'elle n'a procédé à aucun versement de dividendes au titre des exercices clos les 31 août 2019, 2020 et 2021 ». Endetté à hauteur de 525 M€, OVH précise toutefois qu'à fin septembre 2022, les trois-quarts de son emprunt à terme de 500 M€ sont couverts et que la structure financière actuelle du groupe permet de financer le plan d'accélération de la croissance jusqu'en 2026. 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité