1

PC21 passe à travers la crise sanitaire et reprend ses projets ajournés

Croissance du chiffre d'affaires de PC21 depuis sa création en 2000. Illustration : PC21

Croissance du chiffre d'affaires de PC21 depuis sa création en 2000. Illustration : PC21

Bien qu'elle eût pu être plus forte, la croissance des revenus du revendeur PC21 s'est tout de même établie à +40% l'an dernier. La pandémie de Covid-19 a surtout eu pour effet de retarder les actions très stratégiques que l'entreprise comptait mener lors de l'exercice écoulé.

Habitué à de très fortes croissances, le revendeur IT PC21 ne cache pas que la crise du Covid-19 l'a un temps fait douter de sa capacité à clôturer un bon exercice 2020. En avril dernier, dans la foulée du confinement décrété le 17 mars en France, la société spécialisée dans la vente à distance a subitement vu son chiffre d'affaires chuter de 40%. Heureusement pour elle, la situation a par la suite largement évolué dans le bon sens. Au point que l'an dernier, ses revenus ont finalement progressé de 42% par rapport à 2019 pour atteindre 22 M€ (70% en BtoB). « Avec le recul, on sait que ce mois difficile correspondait au temps nécessaire pour que les entreprises organisent le télétravail », explique Ludovic Portelette, le président et fondateur de PC21. Comme nombre de ses homologues, le revendeur a constaté l'impact de l'explosion du travail à distance sur ses ventes annuelles de notebooks (+153% à M€), de périphériques (+100%), de systèmes d'impression (+90%), de produits de téléphonie (+102%), et d'équipements dédiés au gaming (+105%) qui ne sont pas sa spécialité.

Des prévisions initiales de chiffre d'affaires de 30 M€

Est-ce à dire que PC21 est passé totalement à travers les effets négatifs de la crise sanitaire ? Pas tout à fait. D'une part, parce que le revendeur a tout de même vu une partie de son activité reculer, enregistrant une baisse de ses ventes de serveurs (15%), de systèmes de stockage (-5%) et de logiciels. D'autre part, parce qu'il n'a pas pu mettre en oeuvre les actions de développement très stratégiques qu'il avait planifiées. « Avec le démarrage de la crise du Covid-19 et son impact sur les résultats d'avril, nous avons tout arrêté.  Et lorsque l'activité a redémarré très fort, nous étions trop accaparés par la gestion de la croissance », relate Ludovic Portelette. De fait, la société n'a pas embauché le commercial terrain qu'elle comptait affecter à l'Île-de-France. Elle n'a pas non plus entamé la création de son réseau d'agents commerciaux. PC21 souhaitait signer les premiers contrats entre mars et avril derniers pour porter le nombre de ses mandataires à 90 sur trois ans. Les premiers ralliements devaient contribuer à porter les revenus du revendeur à 30 M€ l'an dernier. Enfin, la société n'a pas réalisé l'acquisition prévue d'une société de services IT qui devait lui permettre de proposer des services d'intégration d'infogérance à ses clients.

Les premiers contrats d'agents attendus en mars ou avril

Tout cela n'est cependant que partie remise à cette année. « Nous pensons signer les premiers contrats avec des agents commerciaux en mars ou avril prochains. Nous en avons déjà identifiés une dizaine à contacter », indique le dirigeant de PC21. L'opération de croissance externe avance également. PC21 s'est adjoint les services d'une société spécialisée dans les fusions acquisitions et a identifié une cible dont les dirigeants et ceux du revendeur se sont rencontrés une première fois. « Rien n'est encore fait », souligne Ludovic Portelette. Quel que soit le prestataire IT qui passera dans le giron de PC21, il devra être établi en Île-de-France où se situe le gros de la clientèle du candidat acquéreur. Ce dernier l'utilisera ensuite comme tête de pont pour développer progressivement son activité de services dans tout l'Hexagone. L'autre intérêt d'une opération de ce type, indique le fondateur de PC21, est que « elle ferait progresser notre résultat d'exploitation et, logiquement, la part des services dans sa composition. Nous pourrions alors plus facilement faire une levée de fonds auprès d'investisseurs pour financer par la suite un second rachat de prestataire IT ».

En 2021, PC21 ambitionne de réaliser 50 M€ de chiffre d'affaires. Un objectif qui ne peut être atteint qu'avec le concours d'agents commerciaux. Depuis le début de l'année, ses revenus sont déjà en hausse de 56%. Ils ont connu une explosion de 90% sur le seul mois de janvier. Du jamais vu pour le revendeur qui continue de bénéficier des mêmes dynamiques qu'après le mois d'avril 2020.

Ajouter un commentaire
1
Commentaires

DurandZ Etant client DSI d'une société d'une cinquantaine de salariés, j'avais par habitude de passer par des sociétés telles qu'IMAC ou Comsoft, J'ai trouvé chez PC21, des avant-ventes et des commerciaux qui ont pu m'apporter expertises et conseils sur la partie hardware et notamment sur l’acquisition de logiciel Microsoft, Adobe … Veeam. Je recommande cette société qui deviendra surement dans peu de temps le leader des mastodons tels que SCC ou Econocom, Betchle.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité