Réorganisation, licenciements et chute des bénéfices chez Cisco

Les trimestres se suivent et se ressemblent chez Cisco, avec des résultats difficiles. La société annonce des mesures de réorganisation et parle maintenant de licenciements.

Cisco publie les résultats de son troisième trimestre fiscal (février, mars, avril 2011). Le chiffre d'affaires, 10,9 milliards de dollars, est en hausse de 4,8%. Mais, le bénéfice trimestriel (base Gaap) baisse de 17,6% à 1,8 milliard de dollars, la marge brute chute de 61,3%. Le quatrième trimestre devrait se situer entre zéro et deux pour cent de progression.

Sur neuf mois, le CA a progressé de 29,2 milliards de dollars à 32. Le bénéfice net (base Gaap) est de 5,3 milliards de dollars, contre 5,8, en non Gaap de 6,8 contre 6,9. La baisse du bénéfice net enregistrée au troisième trimestre se retrouve donc sur neuf mois et rend pessimiste sur l'exercice annuel, achevé fin juillet et dévoilé au mois d'août prochain.

Dans une  note datée du mois d'avril dernier, John Chambers, le P-dg mondial, admettait avoir déçu les investisseurs, entraîné la confusion pour les salariés et perdu de la crédibilité sur le marché. Un mois après, le choc est encore plus fort.

Cisco a déjà annoncé des mesures de restructuration. Fin avril, la firme s'est séparée de sa gamme de caméra vidéo Flip. Elle va tailler dans sa structure interne de conseils. Et la semaine dernière, Cisco se réorganisait  en cinq divisions : les routeurs et les commutateurs, la collaboration, les centres de données, la vidéo et les architectures métiers. Mais d'autres mesures sont en cours.

4 à 5 000 licenciements selon AP

Parmi elles, un programme de retraite anticipée comparable à celui engagé en 2009. Il y  aurait aussi des licenciements, selon Gary Moore, nommé COO au mois de février dernier. Au total, Gary Moore annonce un plan de réduction de 1 milliard de dollars dans les coûts de fonctionnement. Il devrait se traduire par le licenciement de 4 à 5 000 salariés sur un total actuel de 73 000, selon l'agence de presse américaine Associated Press (qui évalue à 6% du nombre de salariés total le nombre de licenciements  nécessaires).

John Chambers, pour sa part, a admis sur le trimestre une baisse dans les commutateurs, de 9% à 3,3 milliards de dollars, due à la fois à la pression concurrentielle de HP et Huawei ainsi qu'à la baisse des prix sur le marché. En revanche, les routeurs progressent de 7% (à 1,9 milliard de dollars), les technologies de collaboration ont progressé de 39% sur le trimestre, les produits sans fil de 32%, ceux liés aux centres de données de 31%.

"Nous avons reconnu nos défis, plaide Chambers. Nous savons ce que nous avons à faire. Nous avons un plan bien défini, et nous sommes une entreprise avec une expérience du marché de l'innovation. Nous remercions nos actionnaires, nos employés, nos clients et partenaires dans cette période de transition vers la prochaine phase de Cisco. " 







s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité