Resom : un troisième groupement se lance pour les intégrateurs réseaux

Sivano Trotta, Pdg d'Atelio, Président de Resom

Sivano Trotta, Pdg d'Atelio, Président de Resom

Les groupements d'intégrateurs changent, d'ailleurs ils ne veulent plus qu'on les appelle groupements mais groupes, leurs adhérents étant des actionnaires. Pour lancer Resom, Sylvano Trotta son initiateur utilise même un terme encore plus sophistiqué, celui de groupement d'intelligence économique. Quel est son but ?

Après Resadia (*) et Convergence (**) le monde des réseaux d'entreprise compte un nouvel acteur : Resom. Présenté lors du salon IP Convergence, ce regroupement d'intégrateurs sera également présent début février sur IT Partners

Resom veut renouveler la conception des groupements d'intégrateurs. Première innovation, pas d'exclusivité territoriale pour les membres, pas non plus d'adhésion automatique, il faut être élu pour devenir membre et présenter un niveau technique, une expérience du business suffisante. Le Groupe n'est pas là pour assister des intégrateurs en mauvaise passe, « on va choisir les pépites, du type Elite Cisco ou Fujitsu» note Silvano Trotta. Resom va les aider à vendre, par exemple en proposant des services à ses adhérents : veille technologique et fournisseurs, réponse aux appels d'offres, assistance juridique, achats.

Racisme territorial

Le fonctionnement interne devrait permettre d'être vendu dans d'autres régions. « Il existe presque un racisme territorial, il est très difficile de vendre si on est pas du coin » note Silvano Trotta. Une solution développée par un  partenaire en Auvergne par exemple (c'est le cas  de Ginkgo) pourra être revendue en Alsace par d'autres membres de Resom qui sont sur place et ont le contact avec les prospects. L'adhérent a donc accès par le réseau Resom à d'autres zones commerciales que la sienne.

Le groupe va également certifier des constructeurs et des fournisseurs (qui deviendront Resom certified), notamment des alternatifs comme Swyx, Silvano Trotta l'alsacien est bien placé pour voir en Allemagne de multiples sociétés innover et avoir besoin de partenaires commerciaux en France. Un comité de sélection se met en place pour travailler avec des fournisseurs. Des grossistes pourront être certifiés. Resom va aussi créer une place de marché pour qu'un adhérent puisse faire appel à un ou plusieurs de ses collègues afin de répondre à un appel d'offres important.

Recruter des commerciaux

En pratique, Silvano Trotta a lancé l'idée de ce groupement il y a un an déjà, il compterait aujourd'hui 41 membres et en souhaite 150 d'ici fin 2013.  Le groupe prend juridiquement la forme d'une SAS à capital variable. Il est à la recherche d'un permanent pour le début de l'année prochaine. Resom va également recruter des commerciaux pour que le Groupe puisse détecter des leads et répondre aux appels d'offres.

(*) Resadia est né en 2004 de la fusion entre Aredia, créé en 1986, et Resatis né en 1995. Il regroupe de grands intégrateurs.

(**) Créé en 2001, sous l'impulsion de Jean-Michel Texier, le groupe Convergence a réussi une belle percée et tient un salon annuel.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité