Sage : le chiffre d'affaires annuel progresse grâce aux souscriptions

L'éditeur anglais de logiciels de gestion a clos son exercice 2011/2012 (le 30 septembre) sur un chiffre d'affaires de 1,55 Md€, en croissance organique de 2%. Une performance moindre que celle réalisée par le groupe en 2011 où ses revenus avaient progressé de 4%. Lors de l'exercice qui vient de s'achever, l'EBITA (qui corresponde globalement au résultat d'exploitation) s'est apprécié de 3% sur un an pour s'établir à 447 M€.

Baisse des ventes de licences, hausse des souscriptions

La faible performance annuelle de Sage s'explique notamment par la baisse de 5% de ses facturations liées à la vente de logiciels. En 2011, elle avait enregistrées une progression de 3%. En revanche, les revenus issus de la souscription se sont améliorés de 6% à comparer la hausse de 5% qu'ils avaient connue lors de l'exercice 2010/2011.

En Europe, les résultats de Sage traduisent la bonne croissance de ses activités au Royaume-Uni et en Allemagne. Des résultats qui contrebalancent les moins bonnes performances des filiales espagnoles et françaises. Lors de l'exercice 2011/2012, Sage France a connu une légère baisse de son chiffre d'affaires qui a reculé de 1 M€ à 324 M€. Selon Antoine Henri, le directeur général de Sage France, le chiffre d'affaires de la filiale  serait en hausse sur le segment des PME, en particulier grâce à la mise en oeuvre du modèle de souscription.

Par F.A.
Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité