Sage se lance, prudemment, dans le Saas

Au mois d'octobre dernier, les têtes ont changé chez Sage, le n°2 mondial Guy Berruyer accédant au poste suprême, Antoine Henry devenant le patron France (*). Guy Berruyer a rapidement confié à Antoine Henry une deuxième mission : la direction du Products marketing committee  mondial avec, pour 1er objectif, la mise en place d'une stratégie Saas.

Resté longtemps frileux sur le sujet, Sage engage une stratégie mondiale sur le Saas. Annoncée depuis quatre mois en interne, elle reste encore prudente. Cette stratégie repose sur la mutualisation de développements assurés dans un pays et réutilisables dans d'autres , grâce à la technologie Sdata de Sage(**). Chaque pays évoluant ensuite à son rythme au plan commercial. La comptabilité en Saas par exemple, déjà engagée en Grande-Bretagne avec la solution SageOne, ne le sera pas tout de suite en France, le marché n'étant pas jugé suffisamment mûr.

Sage France engage une stratégie en deux volets, d'un côté des « add on » en ligne, de l'autre des solutions de gestion complète. Dans le 1er cas, il s'agit de modules, ce que Sage appelle des « services connectés », de l'autre des « solutions de gestion » soit pour TPE, soit pour ETI, par exemple une comptabilité ou une gestion RH. Les services connectés sont des fonctionnalités complémentaires pour des clients de Sage possédant déjà des solutions sur site. Les services de gestion sont des solutions complètes pour des créateurs d'entreprise ou des PME de taille importante.

Sur le 1er point, les services connectés, Sage France propose par exemple un fichier prospects et une solution de génération et de suivi de commandes pour compléter le logiciel de CRM Act ! Autres exemples : la visualisation temps réel sur un smartphone de compteurs d'activité de l'entreprise (encours clients, portefeuille de commandes en cours), l'interfaçage d'un site de e-commerce avec la gestion commerciale Sage, le passage de déclarations fiscales ou sociales en ligne (en complément du logiciel de Sage directDéclaration). « On amène ainsi des services en ligne sur le poste client et on leur propose des fonctionnalités nouvelles », souligne Antoine Henry.

La paye en Saas pour les TPE

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité