SAV : PSM a profité de l'arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile

Le réseau spécialisé dans la réparation de mobiles a multiplié son chiffre d'affaires par deux en 2013. La baisse du nombre de téléphones portables subventionnés induite par l'arrivée de Free sur le marché du GSM a fortement incité les consommateurs à remettre leur « vieux » terminaux en état.

Les franchisés du réseau Point Service Mobiles, une enseigne spécialisée dans le SAV de terminaux mobiles, ont réalisé 400 000 réparations l'an dernier. Ils ont ainsi dégagé un chiffre d'affaires cumulé de 25 M€, deux fois supérieur a celui généré l'année précédente. Cette progression tient à plusieurs facteurs, de la hausse du coût des réparations des appareils à la croissance du nombre de franchises qui composent le réseau, en passant par les bouleversements concurrentiels qu'ont connu les opérateurs mobiles.

« En deux ans, le panier moyen de nos clients est passé de 40 € à 63 €, indique Martine Bocquillon, la président et fondatrice de PSM. Plus les produits sont chers, plus les pièces nécessaires à leur réparation sont onéreuses ». Une réalité directement liée à la montée en gamme du parc de mobiles en France et qui s'explique elle-même par l'explosion du nombre de smartphones commercialisés.

L'entreprise a également profité de l'arrivée fracassante de Free sur le marché de la téléphonie mobile. Orange, SFR et Bouygues Telecom ont été obligés de le suivre en lançant eux aussi des forfaits à bas coût sans portables subventionnés. L'effet a été de pousser nombre de consommateurs à faire remettre leur mobile en état par des prestataires tels que PSM pour profiter de ces offres.

40 nouvelles boutiques en 2013 et deux ouvertures hors de France

Le troisième pilier de la croissance du réseau de franchisés tient à l'augmentation du nombre de ses points de présence. En 2013, PSM en a ouvert 40 de plus. Cela porte à 140 le nombre de ses boutiques sur le territoire français et ses effectifs à 350 personnes. La dernière ouverture en date a eu lieu à Fontainebleau (77). Le cap du centième magasin PSM avait été franchit en février avec une ouverture à Nîmes (34). « Nous allons poursuivre l'expansion du réseau, notamment en nous implantant dans des villes où nous ne sommes pas telles qu'Orléans, Troyes ou Chartes, indique la présidente de PSM. Nous pouvons également ouvrir des boutiques dans des villes où nous sommes déjà installés en complétant, par exemple, des implantations de centre de ville par des boutiques de périphérie en centres commerciaux. »

L'expansion du réseau PSM passe aussi désormais par l'international. En 2013, l'enseigne a ouvert deux magasins pilotes en Belgique et en Allemagne. D'autres ouvertures sont prévues ailleurs en Europe dans le courant de cette année.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité