Semestriels Computacenter : le Royaume-Uni dans la tourmente, la filiale française surprend

Lieven Bergmans, directeur général de Computacenter France : « La performance du semestre est au-dessus de nos prévisions. Notre business model est en place et nous sommes aujourd'hui entièrement alignés avec la stratégie groupe [...] »

Lieven Bergmans, directeur général de Computacenter France : « La performance du semestre est au-dessus de nos prévisions. Notre business model est en place et nous sommes aujourd'hui entièrement alignés avec la stratégie groupe [...] »

Outre-Manche, le résultat avant impôt de Computacenter s'est contracté de 66,6% au premier semestre 2016. Celui de la filiale française s'est, en revanche, largement amélioré et n'est plus dans le rouge que de 500 K€.

Les résultats de Computacenter pour le compte du premier semestre 2016 ont été légèrement supérieurs à ses prévisions sans avoir été bons pour autant. Le groupe de services et de distribution britannique n'a vu son chiffre d'affaires progresser que de 2,8% (-0,6% à taux de change constant) à 1,73 Md€ par rapport à la même période en 2015. Ces revenus sont tirés de son activité services dont les facturations ont atteint 582 M€ (+1,8%), et de sa branche distribution qui a généré 1,14 Md€ (+3,3%) de chiffre d'affaires. Trop faibles, ces croissances n'ont pas permis au groupe d'améliorer son résultat avant impôt qui s'est effondré de 66,6% à 27,6 M€.

La dégringolade s'explique notamment par les difficultés de la filiale britannique de Computacenter. Au premier semestre, son bénéfice avant impôt n'a représenté que 17 M€ (-77,8%). Il faut dire que l'activité services de la structure, qui lui fournit ses marges les plus fortes, a enregistré un chiffre d'affaires de 285,6 M€, en recul de 7,3%. Elle a notamment souffert d'un effet de base défavorable comparé au premier semestre 2015 où son dynamisme avait été marqué, ainsi que de la fin d'un contrat de services managés en début d'année dernière. Quant à la branche distribution de la filiale anglaise, elle a également reculé (-3,9%) à 477 M€.

La filiale française en légère hausse dans la distribution et les services

Une fois n'est pas coutume, les résultats de Computacenter France n'ont pesé négativement sur ceux du groupe. Le résultat avant impôt de la filiale hexagonale est en effet presque sorti du rouge pour atteindre -0,5 M€ alors qu'il était négatif de 4,6 M€ entre janvier et juin 2015. Côté facturations, la structure a enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 2,2% à 41,8 M€ dans le domaine des services, et des revenus en croissance de 1,7% à 206 M€ sur le marché de la distribution. « La performance du semestre est au-dessus de nos prévisions. Notre business model est en place et nous sommes aujourd'hui entièrement alignés avec la stratégie groupe [...] », se félicite Lieven Bergmans, le directeur général de Computacenter France.

Les résultats obtenus en France sont donc les bienvenus mais restent néanmoins loin du dynamisme de ceux de la filiale allemande de Computacenter. Les revenus de cette dernière ont en effet progressé de 13,5% à 779,8 M€. 272 M€ (+14,4%) sont apportés par l'activité services et 507,3 M€ (+13,1%) par la vente de matériels. Quant au résultat avant impôt réalisé Outre-Rhin, il s'est apprécié de 17,1%) 11,4 M€.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité