Sopra Steria en négociation pour le rachat de Sodifrance

Parallèlement à l'annonce du rachat de Sodifrance, Sopra Steria a publié un chiffre d’affaires de 4,43 Md€ pour 2019. (Crédit : D.R.)

Parallèlement à l'annonce du rachat de Sodifrance, Sopra Steria a publié un chiffre d’affaires de 4,43 Md€ pour 2019. (Crédit : D.R.)

La SSII Sopra Steria compte se renforce dans les services dédiés au secteur de l'assurance et de la protection sociale. Elle est donc entrée en négociations exclusives avec Sodifrance pour acquérir 94% de son capital. Le rachat devrait être conclu d'ici le début du troisième trimestre.

Sopra Steria vient de signer un accord de négociations exclusives en vue d'acquérir 94,03 % du capital de Sodifrance. Ceci dans le but de se renforcer dans les services dédiés au secteur de l'assurance et de la protection sociale. Sopra Steria et les actionnaires majoritaires de Sodifrance ont signé un protocole ficant le montant de l'acquisition à un prix de 17,10 euros par action. Sur la base d'un nombre d'actions totalement dilué de plus de 3,6 millions après la mise en place d'un plan d'attribution d'actions gratuites non émises à date, le montant global se chiffre donc autour de 60 M€, qui serait intégralement payé en numéraire.

Fondée en 1986, Sodifrance est une SSII française ayant réalisé en 2019 un chiffre d'affaires de 106,5 M€. Avec 1 160 collaborateurs, elle détient donc une forte expertise dans le domaine de l'assurance et de la retraite, la protection sociale et la santé - qui représentent 50 % du chiffre d'affaires - auprès de grands comptes. Sa présence dans le domaine bancaire est également importante (21 % du chiffre d'affaires). Les synergies entre les deux entités inscriraient ce rachat dans la stratégie de faire monter le résultat opérationnel d'activité de Sopra Steria France à plus de 10 %. Ce pôle a réalisé 1,8 Md€ de revenus en 2019. Le rachat pourrait être finalisé à la fin du second trimestre ou au début du troisième trimestre 2020.

4,4 Md€ de chiffre d'affaires en 2019

Parallèlement à cette annonce, Sopra Steria a publié ses résultats pour l'année 2019. Le chiffre d'affaires s'est élevé à 4,43 Md€, en croissance de 8,3 %. La croissance organique du chiffre d'affaires a atteint 6,5 %. Le résultat opérationnel d'activité a progressé de 15,1 % pour s'établir à 354,3 M€ (307,9 M€ en 2018).

En France, le chiffre d'affaires s'est élevé à 1,81 Md€ (41 % du chiffre d'affaires du groupe). La croissance organique a atteint 6,7 %, portée à la fois par une progression des volumes et des prix de vente. Sopra explique ce chiffre, notamment, par la verticalisation renforcée des offres du groupe. Les marchés verticaux les plus porteurs ont été la défense, l'aéronautique, les transports, et le social (pôle emploi, Assurance Maladie, etc.). Dans ce contexte, le résultat opérationnel d'activité du pôle a progressé de 12,9%.

L'activité du Royaume-Uni a affiché un chiffre d'affaires de 771,5 M€ (17 % du chiffre d'affaires du groupe), dans un contexte commercialement peu favorable, notamment au 4ème trimestre. Il n'intègre plus, depuis le 28 juin 2019, l'activité de recrutement qui avait contribué au chiffre d'affaires à hauteur de 129,2 M€ en 2018. Le chiffre d'affaires du pôle Autre Europe a augmenté de 7,2 % en organique pour atteindre 1,15 Md€ (26 % du chiffre d'affaires Groupe). L'activité de l'Allemagne a été stable dans un contexte de ralentissement des dépenses, en particulier de certaines banques, ce qui a impacté la performance opérationnelle de l'exercice. Concernant les autres pays du pôle, la croissance a été particulièrement dynamique en Scandinavie, en Italie et en Espagne.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité