Symantec se sépare de son CEO après une mauvaise année fiscale

Greg Clark a commencé à diriger Symantec en août 2016, après la fusion de l'éditeur avec Blue Coat, dont il était CEO également depuis 2011. (Crédit : Symantec)

Greg Clark a commencé à diriger Symantec en août 2016, après la fusion de l'éditeur avec Blue Coat, dont il était CEO également depuis 2011. (Crédit : Symantec)

Alors que son année fiscale 2020 commence, Symantec fait le ménage dans son équipe de direction. Après des résultats 2019 ayant déçu les actionnaires, l'éditeur de logiciels de cybersécurité se sépare de son CEO, Greg Clark.

Encore un CEO débarqué chez Symantec. Après un dernier trimestre 2019 ayant déçu les investisseurs, l'éditeur de solutions de cybersécurité a annoncé le départ de son patron, Greg Clark. Un scénario qu'avait pu vivre en son temps Michael Brown. Pour assurer l'intérim, c'est Richard Hill, administrateur chez Symantec et ancien président et CEO de Novellus Systems, qui a été choisi. Les recherches ont commencé pour trouver un directeur exécutif permanent. « Alors que nous entamons un nouvel exercice financier, Greg et le conseil d'administration ont convenu que le moment est venu d'assurer la transition du leadership, et nous sommes confiants dans la capacité de Rick à faire progresser la Société pendant que nous travaillons à trouver un chef de la direction permanent », a indiqué Daniel Schulman, président du CA de Symantec.

En septembre dernier, le fonds Starboard Value, estimant que Symantec ne dégageait pas assez de valeur pour ses actionnaires, poussait trois personnes au conseil d'administration du groupe. Cette première manoeuvre faisait suite à une enquête interne qui avait conduit au départ des directeurs des opérations, Michael Fey, et financier, Nicholas Noviello, d'après nos confrères de CRN. La publication des derniers résultats de l'entreprise a confirmé le mécontentement des actionnaires et précipité le départ de Greg Clark.

Le dernier trimestre 2019 de l'éditeur s'est clôturé à 1,189 Md$ de chiffre d'affaires, soit 1,74% de moins que la même période en 2018. De même, l'éditeur accuse une baisse de 2% sur son année fiscale 2019, qui s'est terminée à 4,731 Md$ contre 4,834 Md$ en 2018. Symantec a également trouvé le remplaçant de Nicholas Noviello au poste de CFO. Il s'agit de Vincent Pilette, jusqu'ici responsable financier de Logitech, qui prendra ses fonctions à partir du 21 mai prochain.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité