TGS France rachète l'activité d'intégrateur Divalto de Cogeser

De gauche à droite : Christophe Rondeau, Directeur général opérationnel du Groupe TGS France ; Romain Le Cam, Directeur associé TGS France Informatique ; Christophe Chetioui, Responsable du développement chez I-COGESER ; Sylvain Bégenne, Directeur général audit et performance du Groupe TGS France ; Christian Fouchard, Président du Groupe TGS France. Crédit : TGS France

De gauche à droite : Christophe Rondeau, Directeur général opérationnel du Groupe TGS France ; Romain Le Cam, Directeur associé TGS France Informatique ; Christophe Chetioui, Responsable du développement chez I-COGESER ; Sylvain Bégenne, Directeur général audit et performance du Groupe TGS France ; Christian Fouchard, Président du Groupe TGS France. Crédit : TGS France

Le pôle informatique de TGS France renforce sa place de troisième intégrateur Divalto en rachetant trois filiales de Cogerser. Cette acquisition porte les équipes qu'il consacre à cette activité à 47 personnes réalisant ensemble plus de 5 M€ de revenus.

TGS France continue résolument d'investir dans le partenariat entre son pôle informatique et Divalto. En octobre, le groupe de services et de conseil a renforcé son activité d'intégrateur de l'ERP de l'éditeur français en rachetant celle du toulousain Cogeser. En pratique, ce dernier lui a cédé ses filiales Progsoft, I-Cogeser et Gesti, trois entités qui réunissent 24 collaborateurs et cumulent environ 3 M€ de chiffre d'affaires. « Nous avons connu une forte croissance sur cette activité d'intégration et nous sommes devenus un des leaders sur ce segment. Ce rapprochement porte le chiffre d'affaires de cette activité à 5,3 millions d'euros [...] », indique Romain Le Cam, directeur associé et responsable du métier informatique du Groupe TGS France.

Des complémentarités de cibles et de territoires

Distributeur de Divalto depuis 12 ans environ, TGS France Informatique s'est hissé dans le trop trois des partenaires de l'éditeur (une centaine au total, dont 30 actifs) il y a 5 ans, derrière le groupe Tenor et Syxperiane. Le rachat des filiales de Cogeser lui permet notamment d'élargir sa présence territoriale aux Hauts de France, au Sud-Ouest et à Rhône-Alpes où il était absent. Elles viennent compléter le réseau de huit agences dont l'intégrateur disposait déjà et portent l'effectif total qu'il consacre à l'intégration de Divalto à 47 personnes (dont 4 commerciaux). Dix nouvelles recrues devraient rejoindre cette équipe. La complémentarité entre les deux intégrateurs s'entend également en termes de cibles de clients. TGS France Informatique a fait le choix de positionner l'offre Divalto auprès des entreprises du retail, du négoce et de l'industrie et Cogeser complète ce spectre en adressant aussi les acteurs des services.

Pousser toutes les offres du groupe auprès des clients de Cogeser

Cogeser apporte également un portefeuille de 150 clients Divalto auxquels TGS France compte bien faire gouter à sa très large palette d'offres, en commençant par celle de son pôle informatique. Outre des solutions de gestion, celui déploie également des équipements systèmes et réseaux et propose du développement de logiciel façon. Le groupe aux 1 600 collaborateurs et aux 125 M€ de chiffre d'affaires consolidé possède aussi des branches spécialisées dans l'expertise comptable (son métier historique), l'audit légal et contractuel et les métiers juridiques. A noter que le pôle informatique de TGS France compte trois fois moins de clients Divalto (une cinquantaine) que les filiales de Cogeser mais réalise tout de même 2 M€ sur la base de ce parc. Cela tient au fait que TGS France Informatique est très axé sur la conquête  de nouveaux clients dans  l'univers Divalto, alors que Cogeser avait beaucoup plus  tendance à bâtir ses revenus dans ce domaine sur la migration, la  maintenance et la TMA de son parc existant. Depuis 2017, son chiffre d'affaires autour des offres Divalto a connu une hausse annuelle moyenne de 15%.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité