Toujours en proie à de fortes pertes, Sharp va supprimer 5000 postes

Le géant japonais de l'électronique traverse une très mauvaise passe alors qu'il fête son centième anniversaire. Après une année 2011 durant laquelle il a enregistré une perte de 376 milliards de yens (3,9 Md€), le constructeur a annoncé qu'il anticipait un résultat net dans le rouge à -250 Md¥ (2,6 Md€) pour l'exercice en cours. Or, au printemps dernier, le groupe tablait sur une amélioration de sa situation avec une prévision de perte de seulement 30 Md¥ (313 M€). C'était sans compter le bilan du premier trimestre de son exercice fiscal (clos le 30 juin) qui a vu les revenus de Sharp baisser de 28,4% à 458 Md¥ (4,8 Md€). Durant  la même période, sa perte opérationnelle s'est établie à 94 Md¥ (980 M€) et sa perte nette à 138 Md¥ (1,44 Md€).

Durant ce trimestre, la quasi-totalité des activités de l'entreprise ont enregistré une baisse de chiffre d'affaires. C'est notamment les cas de la branche moniteur LCD dont les ventes ont chuté de 22,4% à 145,9 Md¥ et de la branche TV LCD qui affiche des revenus en recul de 49,6% à 77,7 Md¥. La division téléphonie mobile a réalisé quant à elle un chiffre d'affaires de 29,2 Md¥, soit 68.4% de moins qu'à la même période il y a un an.

Face à cette situation qu'il n'envisage pas de voir s'arranger dans les trimestres à venir, Sharp a pris la décision d'engager un plan de restructuration. Il va l'amener à supprimer 5000 emplois sur les 57 000 que le groupe compte dans le monde. C'est la première fois depuis 1950 que le constructeur nippon réduit ses effectifs.

Par F.A.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité