Un cloud unique chez Atos avec OneCloud

Atos a présenté OneCloud, un guichet unique pour l'ensemble des services cloud. (Crédit Photo : Pixabay)

Atos a présenté OneCloud, un guichet unique pour l'ensemble des services cloud. (Crédit Photo : Pixabay)

La SSII passe à la vitesse supérieure pour accompagner les entreprises dans leur migration vers le cloud. Avec l'initiative OneCloud, Atos entend fédérer et orchestrer différentes offres cloud issues de plusieurs partenaires. 2 milliards d'euros d'investissements sur 5 ans sont prévus.

Le cloud est une réalité pour beaucoup d'entreprises et les sociétés de conseil l'ont bien compris au point de structurer leurs offres. Atos vient d'annoncer une initiative pour fédérer et orchestrer des services cloud. Nommé OneCloud, elle se définit comme un guichet unique d'offres proposant des capacités sectorielles spécifiques de mise sur le marché et une organisation dédiée.

Dans le détail, OneCloud s'appuie sur l'approche sectorielle « Spring » et orchestre une dizaine d'offres. Parmi elles, on trouve un accompagnement dans la migration des applications dans le cloud, des solutions bare metal, du Edge, mais aussi du cloud hybride ou du multicloud et de la cybersécurité (SOC), sans oublier des conseils sur la décarbonation. Pour réaliser ce catalogue de services, Atos mise sur plusieurs partenariats Amazon Web Services, Dell Technologies (y compris Dell EMC et VMware), Google Cloud, IBM-Red Hat, Microsoft Azure, SAP, ServiceNow et Salesforce.

Différentes réalisations Une des premières réalisations de ce programme est la signature d'un accord avec l'opérateur italien de télécoms TIM qui va se servir de OneCloud pour créer sa plateforme TIM Cloud. En partenariat avec Google Cloud et Ats, l'opérateur travaille sur le développement de chatbots pour les services clients. Elie Girard, CEO d'Atos, donne un autre exemple avec Transnet BW qui travaille sur une plateforme pour gérer la sécurité de son réseau électrique. Autre projet mis en avant, le réseau ferroviaire britannique construit avec l'ESN un cloud privé pour stocker ses données sur le sol anglais.

Au total, 10 offres sont disponibles sur OneCloud. Ce catalogue devrait évoluer avec le temps. Elie Girard a indiqué par exemple que « l'informatique quantique pourrait être intégrée dans OneCloud, mais elle est pour l'instant naissante et il faut attendre le développement des solutions en mode as a service ».

2 milliards d'euros d'investissements Ce n'est pas la première fois qu'Atos tente de lancer un guichet unique. On se souvient qu'à la surprise générale, le groupe s'était associé en 2012 avec EMC et VMWare pour créer une filiale dédiée au cloud : Canopy. Cette dernière avait été réintégrée en février 2015 par Thierry Breton pour devenir le bras armé des solutions de cloud hybride. Avec OneCloud, Atos parie sur une diversité de partenariats portant sur le cloud privé, public ou hybride.

L'effort financier est à la hauteur de l'enjeu avec un montant de 2 milliards d'euros investis sur 5 ans. Avec cet investissement, l'ESN prévoit de renforcer l'ensemble de ses capacités cloud, d'étendre son vivier de certifications d'experts, d'accélérer la concrétisation des efforts de R&D, de poursuivre les investissements Cloud au service des clients et de multiplier les acquisitions. Elie Girard s'attend à ce que le cloud représente une part significative des revenus de la société, près de 26% à moyen-terme.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité