Une nouvelle plainte concernant des MacBook 15'' jugée recevable

Le problème des MacBook 15'' vient du câble plat qui relie l'écran de l'ordinateur à la carte logique. Crédit photo : IDG

Le problème des MacBook 15'' vient du câble plat qui relie l'écran de l'ordinateur à la carte logique. Crédit photo : IDG

Edward Davila, le juge de la Cour de district des États-Unis pour le district nord de la Californie, a accepté une plainte relative au problème de rétroéclairage des Macbook 15 pouces d'Apple, estimant que le constructeur avait une « connaissance exclusive » des défauts.

Ces deux dernières semaines ont été difficiles pour le MacBook d'Apple. Fin mars, le juge Edward Davila a autorisé la poursuite d'une action collective impliquant le clavier papillon, qui affecte presque tous les ordinateurs portables d'Apple fabriqués depuis 2016. Désormais, le même juge estime qu'Apple a délibérément vendu ses machines portables alors même qu'il avait connaissance des problèmes d'affichage. Comme le rapporte Law360, le service d'actualité juridique exploité par Portfolio Media, la nouvelle plainte est plus restrictive que celle concernant le clavier, puisqu'elle ne concerne que le MacBook Pro 15 pouces de 2016, mais elle pourrait quand même finir par coûter des millions de dollars à Apple.

Pas programme de réparation pour le MacBook Pro 15''

Le problème vient du câble plat qui relie l'écran du Macbook à la carte logique. Comme l'explique Teardowns, Apple a incorporé le câble dans l'écran, ce qui le rend impossible à réparer. De plus, le constructeur a utilisé des câbles souples, fins et fragiles, susceptibles de se déchirer. Si cela se produit, le rétro-éclairage de l'écran est perturbé, provoquant l'apparition de bandes lumineuses en bas de la dalle ou une extinction complète de l'écran. À son crédit, Apple a lancé un programme de réparation pour le MacBook Pro 13 pouces qui est affecté par le même problème. Mais son programme n'inclut pas le modèle 15 pouces qui reprend pourtant la même connectique en câble ruban pour relier l'écran à la carte mère.

Cette disposition n'a pas plaidé en faveur du constructeur, car le juge Edward Davila a estimé que les accusations sur les tests préalables à la mise sur le marché, plus les plaintes substantielles de clients, étaient suffisantes pour montrer qu'Apple avait conscience du défaut affectant ses matériels avant leur commercialisation. Le juge a déclaré que les tests internes d'Apple et les plaintes des clients offraient des preuves suffisantes pour conclure que le constructeur californien savait que les ordinateurs portables étaient défectueux et pouvaient tomber en panne. Dans un rapport de 2019, iFixit a clairement localisé le problème au niveau du câble flexible et a déclaré qu'Apple transformait effectivement un problème à 5 euros, le prix du câble, en désastre à 500 euros, le coût de la réparation. Le rapport précise encore que le problème aurait pu être évité si Apple n'avait pas fait autant de sacrifices pour son facteur de forme mince et léger.

Des commentaires négatifs supprimés par Apple

La plainte accuse également Apple d'avoir régulièrement supprimé les messages de la communauté d'assistance Apple relatifs à ce problème. Le juge Edward Davila ne s'est pas prononcé sur ces allégations, fermement qualifiées de « non pertinentes » par Apple, mais il a conclu que la suppression par Apple des commentaires des consommateurs se plaignant de problèmes d'affichage attribuables au défaut mis en cause, prouve que le constructeur avait une bien meilleure connaissance de cette défaillance que les plaignants ou les membres du forum. Pour l'instant, aucune information n'est encore disponible sur la façon de rejoindre cette action collective ni sur la date à laquelle l'affaire sera portée devant le tribunal.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité