Vectra Networks s'implante sur le marché français de la sécurité

Christophe Jolly, directeur France de Vectra Networks : « Les efforts cumulés de Nomios et des équipes helvètes de Vectra Networks ont été payants. C'est ce qui nous a décidés à investir dans l'Hexagone. »

Christophe Jolly, directeur France de Vectra Networks : « Les efforts cumulés de Nomios et des équipes helvètes de Vectra Networks ont été payants. C'est ce qui nous a décidés à investir dans l'Hexagone. »

Convaincu de son potentiel en France par les résultats de son partenariat passé avec l'intégrateur Nomios, l'éditeur Vectra Networks a pris le pari de se doter d'une présence directe dans l'Hexagone. Son bureau français est dirigé par Christophe Jolly, l'ex-directeur sécurité de la filiale locale de Cisco.

L'américain Vectra Networks continue d'étendre sa présence en Europe. Déjà implanté en Suisse, en Allemagne, en Grande-Bretagne et au Benelux, l'éditeur spécialisé dans la sécurité a entamé la création d'une équipe dans l'Hexagone. En février, il a commencé par recruter Christophe Jolly en tant que directeur France. Jusqu'alors directeur sécurité de la filiale française de Cisco, celui-ci a déjà embauché un commercial sédentaire et fera bientôt de même avec un avant-vente. A charge pour eux de commencer à développer les ventes locales de la plate-forme Vectra, une appliance qui utilise l'intelligence artificielle pour détecter les cyberattaques dissimulées dans les réseaux d'entreprise. La solution est complémentaire des autres équipements de sécurité périmétrique plus classiques. Son mode d'action consiste à analyser l'ensemble du trafic réseau pour détecter des comportements qui pourraient être ceux d'attaquants.

Une signature en vue avec un grossiste

« Nous misons exclusivement sur un mode de distribution indirect», précise Christophe Jolly. D'ailleurs, ce dernier est actuellement en négociation avec plusieurs grossistes dans l'optique de conclure un partenariat avec l'un d'entre eux courant mai ou début juin au plus tard. Outre les revendeurs qu'un distributeur pourrait recruter et gérer pour le compte de Vectra Networks, le fournisseur souhaite aussi s'entourer de partenaire « centraux » suivis directement par ses équipes. « L'objectif est d'en recruter cinq pour débuter notre activité », indique le directeur de Vectra Networks en France. Peu de temps avant de décider de s'implanter dans l'Hexagone, le fournisseur avait déjà noué depuis la Suisse un partenariat avec l'intégrateur d'envergure nationale Nomios. Une relation gagnante puisque ce dernier est parvenu à signer des projets même s'ils se comptent encore sur les doigts d'une main. « Les efforts cumulés de Nomios et des équipes helvètes de Vectra Networks ont été payants. C'est ce qui nous a décidés à investir dans l'Hexagone. », explique Christophe Jolly.

Une solution pour les entreprises à partir de 1000 collaborateurs

Aux dires du représentant de Vectra Networks, la constitution d'une équipe locale est d'autant plus importante que la solution du fournisseur est complexe. Elle nécessite donc un support commercial et technique impossible à fournir de façon optimum depuis l'étranger. La plate-forme de Vectra Networks s'adresse aux entreprises de bonne taille, soit à partir de 1 000 collaborateurs environ. Selon le fournisseur, sa technologie, distinguée en 2015 dans le cadre de la compétition Innovation Sandbox, n'a pas vraiment d'équivalent sur le marché. On peut toutefois citer DarkTrace, Brainwave ou encore Balabit qui proposent des solutions de sécurité avancées avec analytique et apprentissage. Les solutions de SIEM sont également sur ce marché mais elles requièrent l'intervention d'experts de la sécurité humains dont Vectra se passe en misant sur l'intelligence artificielle. Reste à savoir laquelle deux approches est la plus efficace.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité