Eset ajoute un pan MSP à son programme partenaires

Aujourd’hui, le réseau de partenaires français d'Eset, dirigé par Bruno Bonny, compte 3500 entreprises (sur les marchés BtoB et BtoC) dont 500 partenaires MSP. (Crédit : D.R.)

Aujourd’hui, le réseau de partenaires français d'Eset, dirigé par Bruno Bonny, compte 3500 entreprises (sur les marchés BtoB et BtoC) dont 500 partenaires MSP. (Crédit : D.R.)

Un niveau MSP a été ajouté au programme d'Eset afin d'accompagner plus spécifiquement cette typologie de partenaires.

Dans son activité de développement de solutions antivirus et de sécurité informatique, Eset travaille à la fois sur les marchés professionnels et grand public. Et ceci en totalité en mode indirects. En résulte un programme partenaires qui se divise en plusieurs parties : e-commerce, BtoC, revendeurs BtoB. Et depuis début juillet, un programme dédié aux MSP est proposé par l'éditeur. « Nous avons attendu quelques années pour pouvoir le faire parce que nous voulions attendre d'arriver à un nombre de partenaires conséquent sur ce modèle là en France pour pouvoir construire notre réseau ensemble », explique Bruno Bonny, directeur des partenariats chez Eset France.

Pour cette catégorie spécifique de partenaires, qui prends de plus en plus d'ampleur sur le marché, l'éditeur fonctionnait jusqu'ici par contrat auquel s'ajoutaient des notions d'approvisionnement de licences sur un modèle mensuel mais l'éditeur n'avait pas formalisé de processus d'apport de bénéfices généraux. Aujourd'hui, Eset cumule 500 partenaires MSP en France (sur les 3500 sociétés qui forment son channel). « Le but premier est de renforcer notre partenariat avec chaque société », assure M. Bonny.

Plus d'engagement de la part de l'éditeur

Le programme se veut donc très accessible et doit permettre aux entreprises fournissant des services managés de développer rapidement leur activité autour d'Eset. Trois niveaux sont donc proposés et ciblent des partenaires particuliers. Au niveau Access, très peu d'engagements sont demandés pour permettre à des profils plus revendeurs d'avoir un avant-goût de l'activité MSP et peut-être faire la transition vers ce métier. Ainsi il suffit de signer un contrat avec Eset et justifier, six mois après signature, d'une facturation à hauteur de 400€, soit environ 200-250 postes managés. Mais Eset travaille aussi avec différents distributeurs sur ce modèle-là, et les partenaires passant par ces grossistes n'auront pas cette condition de facturation pour entrer au niveau Access. Ce dernier ouvre ainsi la porte à la plateforme de gestion des licences d'Eset, ainsi qu'à celle de formation pour que les entreprises membres puissent monter en compétences.

Pour un engagement plus personnalisé et fort de la part de l'éditeur, un partenaire devra monter au niveau Expert. Pour cela, il devra au moins assurer la gestion de 1000 postes et certifier deux commerciaux et deux techniciens (les processus de certifications pour ces derniers seront lancés à partir de septembre). Le directeur des partenariats d'Eset insiste sur le fait que l'engagement de l'éditeur ici prend beaucoup plus d'ampleur auprès du partenaire. Des business et marketing plans sont préparés en amont pour faire en sorte que la société monter en puissance rapidement sur les segments qui auront été convenus. Une personne de l'équipe d'Eset lui sera dédiée et les commerciaux et avant-ventes certifiés chez le partenaire deviendront référents auprès de l'éditeur. En France, six personnes sont dédiées à la gestion des partenaires chez Eset.

Un niveau accessible sur invitation

Enfin, pour les membres les plus engagés et performants de son réseau, la société dispose d'un niveau Elite auquel il n'ouvrira l'accès que sur invitation. Ici pas de conditions de revenus ou de certifications puisque la relation entre l'éditeur et le partenaire est beaucoup plus poussées techniquement. L'idée est de travailler avec des MSSP sur des offres plus avancées sur la gestion des cyberattaques ou des technologies spécifiques (sandboxing, etc.). A ce niveau, les partenaires doivent avoir une expertise technique très poussée et disposent d'interlocuteurs spécialisés chez Eset. Les contrats sont convenus au cas par cas à ce niveau. En France, Bruno Bossy indique que moins d'une dizaine d'entreprises pourront intégrer cette partie du programme. L'éditeur est en train de voir avec son réseau pour intégrer chaque partenaire à un niveau. Pour le moment trois pourraient devenir Elite.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité