WiFi 7 : le premier routeur débarque sur le marché

La standardisation du WiFi est en cours, ce qui n'empêche pas le chinois H3C de commercialiser le routeur Magic BE18000 avec une puce réseau Qualcomm. (Crédit H3C)

La standardisation du WiFi est en cours, ce qui n'empêche pas le chinois H3C de commercialiser le routeur Magic BE18000 avec une puce réseau Qualcomm. (Crédit H3C)

Le Magic BE18000 de l'équipementier chinois H3C est le premier point d'accès à la norme WiFi 7 disponible sur le marché.

Le fournisseur chinois d'équipements réseau H3C a mis sur le marché le premier routeur WiFi 7, bien avant la finalisation de la norme, dont la version définitive n'est pas attendue avant 2024. Annoncé en juin, le routeur Magic BE18000 de H3C utilise les mêmes protocoles sans fil 802.11be que ceux du WiFi 7. H3C a déclaré que le BE18000 pouvait fonctionner dans la bande des 6 GHz et qu'il offrait un débit de pointe de 18 443 Mb/s en utilisant les canaux à 320 MHz nouvellement élargis en vue de leurs usages avec la future norme. Le routeur tourne avec le dernier chipset de Qualcomm livré en mai, et premier du genre conçu pour le WiFi 7. 

La mise sur le marché d'équipements sans fil avant la finalisation de la norme est loin d'être un phénomène nouveau : avant chaque publication officielle des normes sans fil, des constructeurs ont livré des points d'accès en précédant de plusieurs cycles la sortie de la norme définitive. Si les fabricants de terminaux sont généralement un peu plus circonspects, c'est moins le cas des fabricants de points d'accès et de routeurs.

Le fonctionnement multiliaison, principal apport du WiFi 7

La sortie du routeur de H3C indique que l'équipementier chinois estime que les principales caractéristiques techniques du WiFi 7 sont suffisamment établies pour sortir un produit, même si, à ce jour, aucun grand fournisseur de terminaux ne propose à ce jour la fonctionnalité WiFi 7 dans ses smartphones ou ses ordinateurs portables. La sortie du BE18000 conforte les prédictions d'Andy Davidson, directeur principal de l'ingénierie de Qualcomm, qui avait annoncé en mars la commercialisation possible d'équipements WiFi 7 dès cette année, en avance sur la validation de la norme, les utilisateurs finaux étant de plus en plus pressés d'adopter une nouvelle technologie WiFi dès qu'elle est disponible à la vente.

La principale caractéristique technique du WiFi 7 concerne son fonctionnement multiliaison, c'est-à-dire la possibilité pour un point d'accès d'écouter et de parler simultanément. Il existe deux variantes du fonctionnement multiliaison : l'un, dit alternatif, dans lequel les appareils utilisent un canal pour recevoir des données et un autre pour les envoyer, et l'autre, dit simultané, dans lequel les deux appareils envoient et reçoivent sur plusieurs canaux en même temps. L'idée est de proposer des options permettant d'augmenter le débit et de résoudre les problèmes de latence potentiels. La liaison multiple simultanée, en particulier, offre beaucoup de potentiel pour éviter des interférences pouvant provoquer des problèmes de latence notables car elle permet aux connexions de changer de fréquence à la volée afin de résoudre un problème de perte de signal dans une bande spécifique.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité