AM Solutions collectionne les agréments

(01/10/03) - AM Solutions a mis à profit la trêve estivale pour officialiser ses compétences et acquérir les agréments qui lui faisaient défaut. Tout d'abord, la société de distribution et de services, adhérente du groupement Arédia, qui travaillait déjà avec Microsoft, a fait certifier MCP sur les OS 2000, trois techniciens, ce qui permet au distributeur de devenir Microsoft Certified Partner. Quand la certification Server 2003 sera prête, ces mêmes collaborateurs la passeront. « Cet agrément devenait indispensable pour accroître notre fiabilité aux yeux de nos clients » précise Jean Paul Taraud le DG qui précise « en effet contrairement à ce que prétendent certains, ces certifications ne sont pas une simple formalité. D'ailleurs, deux de mes collaborateurs les ont passées à deux reprises avant de les obtenir ». Autre intérêt des ces certifications pour le distributeur : le fait d'employer trois ingénieurs lui permet d'obtenir le label ADWP, l'agrément technique de mainteneur des plates formes HP. « Nous étions labellisés Compaq mais, suite à la fusion des deux constructeurs, nous allions perdre cet agrément en juillet dernier » note le DG. Et pour compléter d'un point de vue commercial, cette compétence technique, il a envoyé en formation quatre ingénieurs commerciaux, afin de devenir un des 370 partenaires HP Sélect français. Enfin, AM Solutions qui distribue également des plates formes Maxdata depuis un an -ns des professions de négoce comme la notre, il serait dangereux d'être mono fournisseur » explique Jean Paul Taraud -, a récemment obtenu le titre de mainteneur pour ce constructeur. « Sur les 12 premiers mois, la machines que nous vendions étaient sous garantie constructeur. Maintenant que plusieurs d'entre elles sortent de cette garantie, il est plus intéressant pour nous d'assurer le SAV nous mêmes. Cela n'a pas été facile à obtenir car Maxdata a un partenaire mainteneur dans la région ; Mais le fait d'appartenir à Arédia nous a facilité les choses ». Jean Paul Taraud l'admet volontiers, cette montée en puissance et cette officialisation des différentes expertises de sa société ont représenté un investissement conséquent financièrement et en journées hommes. « Toutefois c'était nécessaire » argue-t-il, « nous voulons accroître les revenus que nous réalisons auprès des PME qui ne pèsent aujourd'hui que 25 % de notre chiffe d'affaires (5.8 M€ à fin 2002. NDLR). Et cette clientèle est très demandeuse d'interlocuteur unique d'un bout à l'autre de la chaîne. De toute façon notre orientation service ne date pas d'aujourd'hui : en 1991 lorsque j'ai créé la société, sur cinq personnes il y avait trois techniciens de SAV ».

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Publicité