Bataille de standards autour de la messagerie instantanée pro

(26/05/03) - Promis à un avenir lucratif, la messagerie instantanée d'entreprises n'échappe pas à la querelle des standards, avivées par la concurrence des éditeurs. Au sein même de l'IETF (l'Internet Engineering Task Force) deux protocoles s'affrontent : XMPP - dernier en date - cherchant à combler son retard face à Simple (Session Initiation Protocol for Instant Messaging and Presence Leveraging Extensions). Fondé sur le protocole SIP (Session Initiation Protocol), norme de communication multimédia en ligne y compris données audio et vidéo, ce dernier tient la corde d'abord parce qu'il est le plus abouti à cette date, ensuite parce qu'il compte parmi ses plus sûrs soutiens IBM et Microsoft, qui en a intégré une partie au sein de Greenwich, son serveur de messagerie instantanée pour entreprise. Une implication importante comme l'explique Robert Mahowald, analyste d'IDC, pour qui "sur un marché naissant, il est aussi important qu'un éditeur s'engage en faveur d'un standard qu'il ne le supporte effectivement". Du coup, le retard de XMPP semble irrémédiable. Pour autant, l'équipe de travail constituée au sein de l'IETF en novembre 2002 semble y croire. Surtout, elle bénéficie du soutien de HP, Intel et Sony. Et compte sur deux atouts tant techniques qu'idéologiques : son modèle de développement se fonde sur une licence Open Source ; XMPP repose sur XML, facilitant son portage sur d'autres applications que la simple messagerie instantanée.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité