Bluemega Technology confirme son redressement

(22/09/03) - Un an après avoir conquis son autonomie, le grossiste en solution d'impression pense afficher des bénéfices à l'issue de son premier exercice. Beaucoup ne donnaient pourtant pas cher de son avenir lorsque sa maison mère, le groupe tricentenaire Danel, a déposé son bilan en juin 2002. « Heureusement, nous préparions notre sortie du groupe depuis plusieurs mois et nous avons pu boucler le dossier de rachat par le groupe Medasys deux mois plus tard sans que nos clients ni nos fournisseurs ne s'aperçoivent de rien », explique Hubert Potier, directeur général de la société. Pour autant, tout n'était pas gagné. « Il a fallu achever notre recentrage vers notre métier de grossiste entamé lorsque nous étions dans le giron de Danel », précise le directeur général. Bluemega, qui était en effet également éditeur de solutions d'impression, a donc externalisé son développement chez Boise, le partenaire solution américain de HP. L'effectif de la société a du même coup fondu de 60 à 14 personnes. « En revanche, nous avons continué d'investir dans l'avant-vente afin d'encourager nos partenaires à travailler en mode projet », poursuit Hubert Potier. Une approche qui s'avère aujourd'hui payante puisque le grossiste affirme avoir ainsi pu compenser l'érosion des ventes de modules code-à-barre et euro. Avec 500 à 600 revendeurs actifs et une dizaine de Vars, Bluemega s'impose désormais comme une référence dans son domaine. Fort d'une activité stabilisée (environ 2,5 M€ de CA prévisionnel cette année) et d'un modèle économique validé par le marché, le grossiste, aujourd'hui très teinté HP, n'exclut pas demain de s'ouvrir à d'autres environnements.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité