Intel révise ses prévisions de croissance 2012

Au cours du deuxième trimestre, Intel a publié un bénéfice net en baisse de 4% à 2,8 milliards de dollars et un chiffre d'affaires en  progression de 3%. Il révise ses prévisions pour 2012 en raison de la baisse de la demande sur le marché des PC.

Malgré des résultats financiers ayant dépassé les prévisions des analystes sur le premier trimestre 2012,  Intel a révisé ses objectifs de croissance à la baisse pour 2012 en raison de la faiblesse des ventes de PC en Europe de l'Ouest et aux Etats-Unis.  

Sur le second trimestre 2012 clôt fin juin, la firme de Santa Clara a publié un bénéfice net à 2,8 milliards de dollars, en baisse de 4 %  par rapport à la même période un an plus tôt. Son chiffre d'affaires s'est élevé à 13,5 milliards de dollars, en hausse de 3 %  par rapport au deuxième trimestre  2011.

«Alors que nous entrons dans le troisième trimestre, notre croissance sera plus lente que prévue en raison d'un environnement macro-économique plus difficile », a commenté déclaré Paul Otellini, PDG d'Intel, dans un communiqué. « Toutefois, nous voyons de la croissance dans toutes les régions et prévoyons un meilleur second semestre que le précédent » a-t-il assuré aux analystes lors d'une téléconférence. « Ce que nous avions prévu, c'est que les marchés d'Europe de l'Ouest et américains se remettraient du ralentissement observé pendant plusieurs trimestres. Mais les ventes de PC n'ont pas été aussi solides et la reconstitution des stocks pas aussi importante que nous l'avions pensé. »

En conséquence, la firme a revu à la baisse sa prévision de croissance du chiffre d'affaires pour 2012, à une fourchette de 3% à 5%, alors qu'il anticipait auparavant une croissance plus élevée.

Le ralentissement de la croissance aura également pour effet  de freiner les recrutements au cours du second semestre. Paul Otellini a déclaré aux analystes que la demande des entreprises continuait de progresser, surtout dans les marchés émergents, comme le Brésil, l'Inde et la Chine.

Des espoirs fondés sur Windows 8

Les résultats décevants d'Intel interviennent dans un contexte marqué par un manque général d'enthousiasme  pour les PC de bureau et les portables, au profit des tablettes et des smartphones. Les ventes mondiales de PC ont atteint 87,5 millions d'unités au cours du trimestre, un chiffre en stagnation par rapport à la même période l'année passée, selon les chiffres du cabinet IDC. La baisse a été plus forte aux États-Unis, où les livraisons de PC ont chuté de 5,7 %;

Intel tente de raviver l'intérêt pour les ordinateurs portables avec ses Ultrabook, aux design élégants et minces, mais ces derniers n'en  sont encore qu'à  un stade précoce.
Un certain nombre de modèles sont en cours de développement et leurs prix devraient atteindre 699 $, a précisé  Paul Otellini.

En attendant, Intel fonde ses espoirs sur le lancement de Windows 8 pour dynamiser  le marché grand public. Le fabricant espère que sa  sortie contribuera à faire grimper les ventes des PC et  tablettes.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité