Le dernier observatoire de l'ART confirme le recul du fixe face aux mobiles et à l'Internet

(16/09/04) - Le dernier observatoire des télécommunications publié par l'Autorité de régulation des Télécoms confirme l'érosion des télécommunications fixes au profit de la téléphonie mobile et de l'Internet. Au premier trimestre 2004, le chiffre d'affaires de la téléphonie fixe a ainsi enregistré un recul de 4,3% tandis que le nombre de minutes consommées reculait de 0,6%. Ces résultats sont une double mauvaise nouvelle pour les opérateurs fixes puisqu'il mettent en avant un recul de la consommation mais aussi une baisse continue des prix. Si le fixe recule, la téléphonie mobile ne montre en revanche aucun signe d'essoufflement. Selon les chiffres compilés par l'ART, le CA des opérateurs mobiles a bondi de 14,3% au premier trimestre tandis que les volumes consommés progressaient de 22,3%. Pour le second trimestre consécutif, les revenus du mobile (3,57 Mds €) dépassent ceux du fixe (3,26 Mds €). Après deux ans de disponibilité du service GPRS, le chiffre d'affaires atteint péniblement 67 M€ tandis que les SMS et autres MMS continuent à générer l'essentiel du trafic data sur les réseaux d'opérateurs (263 M€). Le marché de l'internet (+30,3% sur un an) est, quant à lui, tiré par celui du haut débit (+93,2% sur un an). A fin mars 2004, on comptait ainsi 10,92 M d'abonnés à l'Internet dont 4,4 M au haut débit. Sans surprise les revenus de l'ADSL et du câble dépassent largement ceux de l'internet à bas débit (271 M€ contre 127 M€). Une tendance qui devrait encore s'amplifier dans les mois à venir.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Pour contrer les cyberattaques, en particulier les ransomwares, les établissements de santé s'organisent, de la mise en place d'outils de cybersécurité - avec des sauvegardes...

Publicité