Les AMD Opteron 6200 16 coeurs vont être enfin disponibles

Les AMD Opteron 6200 16 coeurs vont être enfin disponibles

Après plus d'un an de confidences,  AMD a annoncé la disponibilité de sa puce Opteron 6200 avec 16 coeurs, qui fait de lui le processeur x86 le mieux doté en coeurs. Les Opteron 6200, également connus sous le nom de code Interlagos, sont de 25 à 30 % plus rapides que leurs prédécesseurs 12 coeurs, les Opteron 6100, a déclaré John Fruehe, directeur du marketing produit chez AMD.

Ces puces sont attendues dans les prochaines semaines au sein des serveurs de Hewlett-Packard, de Dell, de Cray et d'Acer a précisé M.Fruehe. Elles inaugurent une nouvelle architecture baptisée Bulldozer, qui apporte des améliorations au niveau de la bande passante et des performances tout en réduisant la consommation d'énergie.

Les expéditions de puces ont été retardées de quelques semaines, a indiqué Dean McCarron, analyste chez Mercury Research. Ce retard arrive alors qu'AMD tente de renverser sa mauvaise fortune sur le marché des serveurs. Le fondeur de Sunnyvale a en effet perdu du terrain l'année dernière au profit d'Intel. Les parts de marché serveur d'AMD au niveau mondial étaient seulement de 5,5% pour le deuxième trimestre de cette année, tandis qu'Intel en accaparait 94,5%, selon IDC. AMD a également été obligé de traiter les plaintes de clients qui estimaient que l'entreprise ne respectait pas sa roadmap produits.

Des processeurs avec des vitesses allant de 1,6 à 2,6 GHz

Les cinq puces 6200 - les 6262 HE, 6272, 6274, 6276 et 6282 SE - sont cadencées à des vitesses d'horloge comprises entre 1,6 et 2,6 GHz, et sont vendues de 523 à  1019 $. Ces composants consomment de 85 à 140 watts et peuvent remplacer les anciennes puces 12 coeurs dans les serveurs puisqu'elles utilisent les mêmes sockets (C34 et G31).

« Le 6200 est destiné aux applications vraiment évolutives, des charges de travail qui ont beaucoup de threads tels que les bases de données, le cloud ​​et l'informatique haute performance », a déclaré M.Fruehe. Ces processeurs ont été conçus pour les des environnements serveurs très virtualisés ajoute-t-il encore. Les systèmes d'exploitation Linux et Microsoft Windows Server 2008 vont pouvoir profiter de ces 16 coeurs, et plusieurs instances de machines virtuelles peuvent être créées pour traiter les transactions, précise-t-il.

L'architecture Bulldozer présente comme particularité de mixer au sein du processeur des unités de calcul entier et une unité flottante de sorte que plusieurs opérations peuvent être exécutées par cycle d'horloge tout en réduisant la consommation électrique. Parmi les autres améliorations de ces puces, citons la technologie Turbo Core, qui, comme chez Intel, peut augmenter la vitesse d'horloge jusqu'à 500 MHz dans tous les coeurs et jusqu'à 1 GHz sur certains noyaux en fonction des performances requises. Les liens HyperTransport 3.0 sont toujours au nombre de 4 et le contrôleur mémoire sur quatre canaux.

Opteron 4200, un demi Opteron 6200


AMD a également annoncé la disponibilité de l'Opteron 4200, qui pourra être livrée avec 6 ou 8 coeurs. Ces puces fonctionnent à des vitesses d'horloge comprises entre 1,6 et 3,0 GHz, et sont vendues entre 125 et 377 $. Les processeurs 4200 ont été conçus pour les environnements serveurs denses nécessitant des puces basse consommation, a précisé le responsable d'AMD. Ces composants consomment de 35 à 95 watts, soit environ 4,3 watts par noyau, selon le fondeur.

Il y a un intérêt croissant pour les processeurs basse consommation sur le marché des serveurs et certains constructeurs comme HP récemment commencent à regarder ailleurs, du coté d'ARM par exemple, pour aider les entreprises à diminuer leur facture électrique. Mais toujours selon M.Fruehe, les processeurs Opteron 4200 possèdent encore une longueur d'avance sur les puces ARM, qui font l'impasse sur des fonctionnalités indispensable aux serveurs, comme l'adressage mémoire et les instructions 64-bit. « Quand vous regardez certaines des choses d'ARM, c'est une bonne technologie, mais quand vous regardez le marché des serveurs et les besoins ... ils ne vont vraiment adresser qu'une petite partie du marché, tout en bas, là où certaines de ces choses n'ont pas d'importance », a déclaré M.Fruehe. « Les processeurs pour serveurs haut de gamme seront toujours nécessaires pour les machines back-end exécutant intensivement des applications manipulant beaucoup de données ou réalisant des calculs d'images dans le cloud (...) Il n'y a aucun moyen qu'un processeur ARM à 1,4 GHz soit capable d'offrir le même niveau de performances qu'une puce x86 ». Un seul coeur peut être pas, mais quand on sait qu'ARM travaille sur une architecture multi coeurs avec instructions 64 bits (ARMv8), le retard pourrait être vite comblé.

Ces derniers mois, AMD a une fois de plus restructuré ses activités et la priorité du nouveau PDG, Rory Read (ex-Lenovo), est de stimuler l'activité à forte marge commerciale. Le dirigeant a d'ailleurs reconnu que les clients s'étaient plaints de l'incapacité d'AMD à fournir ses produits à temps, et qu'une de ses priorités était de régler les problèmes de fabrication et d'expédition des puces. L'Opteron 6200 est un processeur très important dans la stratégie serveur d'AMD car c'est un produit clef pour s'ancrer dans les datacenters, selon M.McCarron de Mercury Research. «Cela fait partie de leur programme de réimplantation. Ils ont connu une lente érosion ces dernières années ». Dell est le premier à annoncer que son serveur PowerEdge R815 (voir ci-dessous) pourra accueillir cette puce et passer ainsi de 48 à 64 coeurs max. La seul option supplémentaire pour ce serveur sera l'option mémoire à 1600 MHz.

AMD a connu quelques victoires importantes avec cette puce, a poursuivi l'analyste. L'une d'elles se situe au laboratoire national d'Oak Ridge du Département américain de l'Énergie, où un superordinateur appelé Titan est construit avec des processeur AMD 16 coeurs et les puces graphiques NVIDIA pour offrir un maximum de 20 Pétaflops en pointe. Ce supercalculateur dépassera le K japonais, qui, avec 8 Pétaflops, était jusqu'à présent l'ordinateur le plus rapide du monde dans la liste Top500.org publiée en juin dernier.

Le lancement de cet Opteron arrive enfin juste avant les processeurs Intel Xeon E5, qui sont déjà en fabrication et devraient arriver sur les serveurs dans la première moitié de l'année 2012. Intel a déjà 400 certifications environ pour son Xeon E5, a déclaré Kirk Skaugen, vice-président et directeur général de l'activité Intel Data Center Group, lors d'une conférence la semaine dernière.



Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité