Motorola Mobility (groupe Google) va licencier 4 000 personnes

Passé sous la coupe de Google en mai dernier moyennant 12,9 milliards, Motorola Mobility va revoir sa stratégie pour monter en gamme et fermer un tiers de ses 90 antennes dans le monde. Une restructuration qui aboutira au départ de 4000 salariés pour éviter les doublons avec les propres bureaux de Google dans le monde. Deux tiers des effectifs de Motorola sont en effet situés en dehors des États-Unis.

Google n'avait pas encore dévoilé ce qu'il comptait faire avec Motorola, et beaucoup ont spéculé sur les motivations de ce rachat : la main mise sur les 17 000 brevets de Motorola semblait pour certains la principale et seule raison de cette onéreuse acquisition. Google ne pouvait pas être intéressé par l'activité terminaux mobiles de Motorola puisque le géant du web travaillait déjà avec les principaux constructeurs asiatiques.

Google a cependant dévoilé ses propres produits mobiles, notamment la tablette Nexus 7 reposant bien sûr sur Android, lors de sa récente conférence développeurs I/O 2012 à San Francisco.

275 millions de dollars pour couvrir ces frais de départ

Alors que Motorola compte sur sa nouvelle stratégie pour créer des opportunités et revenir à la rentabilité, la compagnie comprend à quel point ces changements seront difficiles pour les salariés concernés, a déclaré la firme dans un communiqué. La société s'est engagée à accompagner le personnel au cours de cette difficile période et offrira des indemnités de départ généreuses, ainsi que des services d'outplacement pour les aider à trouver de nouveaux emplois.

Motorola a prévu de provisionner 275 millions de dollars pour couvrir ces frais de départ. La firme s'attend également à engager des frais de restructuration liés à d'autres actions, dont la plupart seront connus au troisième trimestre. La société a déclaré qu'actuellement elle était incapable de prédire le volume de ces autres frais qui, selon elle, pourrait être significatif. Au 30 juin, Motorola comptait  20 293 employés.

Passer de 27 à quelques terminaux mobiles

Motorola a engrangé un chiffre d'affaires de 1,25 milliard de dollars pour son dernier trimestre fiscal qui s'est terminé le 30 juin 2012, soit environ 10% du chiffre d'affaires de Google. Mais Motorola a surtout accusé une perte d'exploitation de 233 millions de dollars, ce qui a eu pour effet de tirer vers le bas (- 6%) les revenus d'exploitation de Google.

Dans le cadre de son nouveau plan stratégique, Motorola prévoit de réduire de 27 à quelques-uns seulement le nombre de ses terminaux proposés à la vente, a déclaré au New York Times Dennis Woodside, le nouveau directeur général de Motorola. Il prévoit de fabriquer des produits qui seront à nouveau cools avec, par exemple, des circuits qui pourront identifier à la voix les interlocuteurs dans une pièce, des capteurs qui prennent des photos plus nettes, et des batteries qui dureront des jours, selon le journal.



Ajouter un commentaire
0
Commentaires

Articles sur Motorola Mobility

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité