Novell, la distribution encore dans l’expectative

(15/09/03) - Depuis deux ans, Novell tente de se dégager du marché des OS réseaux pour sortir de l'ornière. Il a élargi son offre aux serveurs d'applications et aux services Web en acquérant SilverStream Software l'année dernière ; et, cet été, Ximian, éditeur de logiciels libres impliqué sur le projet Mono visant à développer des applications Linux pour la plate-forme .Net de Microsoft. Plus que jamais, l'éditeur encourage ses distributeurs à travailler sur des projets multi plates-formes intégrant ses technologies. "Les partenaires ne créeront pas de la demande en vendant Netware mais en proposant des solutions, reconnaît Ladd Timpson (photo), directeur marketing distribution, ce qui nous amène à adopter une autre approche de la formation et à recruter des partenaires qui travaillent sur les environnements open-source". L'éditeur propose par exemple des cursus "sales opportunities" axés sur la vente de solutions et de services autour de Netware 6.5 et annonce que les ISV et les OEM pourront rejoindre le programme PartnerNet. Objectif : faciliter l'intégration d'applications et de technologies complémentaires à son offre. "Dans un second temps, nous allons mettre en place des outils pour faciliter les échanges entre les différents partenaires", précise Ladd Timpson. Ses produits d'infrastructure Nterprise évoluant vers les logiciels libres, Novell crée une nouvelle certification : Certified Linux Engineer. Pour les distributeurs, confrontés à des demandes de migration de Netware vers d'autres OS, l'orientation vers les systèmes Linux est une bonne nouvelle. "Cela devrait aider Novell à regagner des parts de marché", considère Jean-Luc Le Brigand, PDG du groupe AIS. L'alternative Linux est aussi synonyme de pérennité pour les distributeurs. "Nous continuerons à intervenir sur les services quel que soit l'OS", explique Arnaud Delin, directeur commercial de Prestige Réseaux. Reste à savoir si les clients existants suivront l'éditeur. L'étape de la migration sera déterminante, selon Boris Gunther : "Si la migration de Netware 6 vers Netware 7 ou vers un noyau Linux s'avère plus complexe à réaliser que les précédentes, les entreprises seront tentées de remettre Microsoft dans la balance". Autre élément clé pour les entreprises : les coûts. Et jusqu'ici l'éditeur n'a pas fourni d'indications sur les tarifs et les conditions de commercialisation des nouveaux produits. "Sur le papier l'approche de Novell semble intéressante mais nous avons encore du mal à avoir une vision précise", estime Arnaud Delin. Certification, tarifs, conditions commerciales, détails de l'offre, attitude des clients : autant de points à éclaircir.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité