SCO attaque Novell, IBM estime qu'il n'est pas nécessaire de protéger ses clients

(22/01/04) - SCO poursuit son harcèlement de la communauté Linux. L'éditeur, dont l'essentiel de l'activité ces derniers mois se borne à poursuivre les développeurs et utilisateurs de Linux, s'attaque cette fois-ci à Novell qu'il accuse de salir sa "réputation". SCO demande le versement de dommages et intérêts et exige que Novell cesse de clamer sa propriété des droits intellectuels sur Unix. En grande difficulté financière, SCO a décidé en 2003 de "valoriser "son portefeuille de brevets. La firme qui a racheté les droits sur Unix et Unixware à Novell en 1995, accuse les grands développeurs de Linux et notamment IBM d'avoir illégalement utilisé dans Linux du code provenant d'Unix. Seul grain de sable dans cet engrenage, Novell estime toujours détenir les droits sur Unix et conteste publiquement les attaques de SCO. Ce faisant, la firme de Provoh, menace de faire s'effondrer comme un jeu de cartes la stratégie judiciaire de SCO. Il n'est donc pas surprenant que SCO s'attaque à l'éditeur pour tenter de conforter ses droits sur Unix. Il est à noter qu'IBM, la principale cible de SCO (l'éditeur lui demande un minimum de 3 Md$ de dommages et intérêts), estime qu'il n'est pas nécessaire pour lui de garantir ses clients contre les exigences de SCO. Selon Big Blue, les poursuites de SCO sont sans fondement. "Notre position n'a pas changé" explique ainsi Jim Stallings, le directeur des activités Linux d'IBM. " les poursuites de SCO n'ont aucun fondement". IBM qui revendique près de 6300 clients Linux dans le monde a toutefois contribué au financement du fonds de défense de 10 M€ de l'OSDL, censé protéger les clients contre les attaques de SCO. IBM a également investi 50 M$ dans Novell à l'occasion de son acquisition de Suse Linux.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité