Un boîtier spécialisé dans la protection de la messagerie

Spécialiste des boîtiers de sécurité en tout genre, Nokia Internet Communications sort la version 1.3 de sa passerelle de protection de la messagerie, Nokia Message Protector. Le constructeur entend, une fois de plus combiner la puissance de son architecture avec l'intelligence de logiciels reconnus. D'un point de vue performances, Nokia prétend que son boîtier est en mesure d'analyser 120 000 messages à l'heure. Pour les modules logicielles, le constructeur a élaboré quatre partenariats avec Kaspersky (pour la lutte antivirus), Postini (antispam), Elron et InDefense (analyse de contenu). Première nouveauté, Trend Micro a laissé sa place à Kaspersky pour la partie antivirus. Il semblerait que l'éditeur, qui propose à lui seul toutes les technologies, ait souhaité une plus grande place dans le boîtier et que Nokia ne l'ait pas entendu ainsi. Outre une analyse plus fine des contenus et des pièces jointes aux messages, les principales évolutions de Nokia Message Protector concernent la lutte antispam. Avec deux procédés distincts. Le premier s'appuie sur le réseau d'identification de menaces de Postini, c'est-à-dire sur des listes noires de courriers indésirables élaborées par l'éditeur. Mais celui-ci fournit aussi une technique probabiliste à Nokia, déterminant les messages ayant de fortes chances d'être des spams. Pour minimiser le taux de faux positifs, chaque courriel est analysé suivant plusieurs milliers d'attributs. Disponibilité : immédiate Distribution : Alasso, Computerlinks, Risc Technologies, Softway et Westcon Prix : à partir de 38 875 € HT Site Web : www.nokia.com

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité