VMWare étoffe son réseau

(14/09/04) - Le spécialiste des infrastructures virtuelles souhaite recruter et certifier une vingtaine de partenaires pour répondre à l'afflux de demandes pour ses solutions. Une augmentation somme toute logique, estime Jacques Heller, directeur commercial de VMWare Europe du Sud : « Les entreprises continuent à vouloir réduire leurs dépenses informatiques. Or nous leur apportons des réponses concrètes pour les aider à rationaliser leurs infrastructures. » Des partenaires que l'éditeur pense du reste ne pas avoir trop de mal à convaincre de le rejoindre. VMWare assure en effet que ses solutions, très prisées du marché, présenteraient de surcroît l'intérêt de générer de substantielles ventes additionnelles. « Pour un euro de licence vendu, nos revendeurs les plus efficaces réalisent un à deux euros de services (audit, déploiement...) et jusqu'à six euros de vente de matériels », affirme ainsi Jacques Heller. VMWare annonce par ailleurs avoir signé récemment plusieurs contrats, notamment avec Econocom et Morse. Des noms prestigieux qui rejoignent des partenaires historiques comme Netfective, Sysdis ou Arum Technologies. Car, si l'éditeur n'est arrivé en France qu'en février dernier, la marque est distribuée depuis près de trois ans via ses trois grossistes à valeur ajoutée Amosdec, Magirus et Scientific Computer. Toujours est-il que l'éditeur enregistre, selon son directeur Europe du Sud, une explosion de ses ventes. Cinq mois après sa création, il revendiquait 6 M€ de ventes facturées dans la zone (réalisées à 90 % sur la France, l'Espagne et l'Italie), soit le double du CA généré par ses grossistes pour l'ensemble de l'année 2003. Et l'éditeur ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. « Nous prévoyons d'atteindre 12 M€ de CA sur l'année et 20 M€ en 2005 », indique le directeur commercial. Pour se donner les moyens de ses ambitions, l'éditeur multiplie les embauches. Sept personnes s'occupent déjà du développement des ventes hexagonales, sur la quinzaine de salariés de l'entité Europe du Sud. Cette équipe, qui compte deux ingénieurs avant-vente, quatre ingénieurs commerciaux grands comptes et un responsable partenaire (Michel Fauchet, un ancien de Sun) devrait encore s'étoffer pour atteindre un effectif de 12 personnes en 2005. « Leur rôle est d'évangéliser, de détecter des projets et, bien entendu, de soutenir les partenaires », résume Jacques Heller.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité