Réseaux : un déploiement hors norme

Réseaux : un déploiement hors norme

« La 5G privée est déployée sur 5 sites lors des JO 2024 », souligne ierre-Louis de Guillebon, directeur général d'Orange Events et directeur du projet Orange des Jeux Olympiques de Paris 2024. (Crédit Orange)

« Les JO 2024 surpassent tous les autres événements en termes de volume de données qui vont transiter dans les liens filaires et sans fil, c'est l'équivalent de 40 coupes du monde simultanées, n'oublions pas qu'il y aura 1 000 compétitions à couvrir sur 1 mois entre les Jeux Olympiques et...

iLes dossiers sont réservés aux membres

CONNEXION
Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous à Distributique et bénéficiez gratuitement des services suivants :

  • Accédez à tous les dossiers
    de la rédaction
  • Consultez tous les entretiens
    exclusifs de Distributique
  • Gérez vos abonnements
    aux différentes newsletters
  • Un compte unique sur tous
    les différents site IT News Info
L'ANFR en position pour lutter contre les risques de brouillage des fréquences

Pour garantir la sûreté et la fiabilité de l'utilisation du spectre, l'ANFR (Agence nationale des fréquences) testera et surveillera le spectre sur chaque site à l'aide d'analyseurs portables et conformes à la directive relative à la surveillance, elle étiquètera l'ensemble des appareils radio utilisés pendant les Jeux sur les sites de compétition et autres lieux concernés. L'ANFR prévoit en complément d'installer des récepteurs sur une quarantaine de sites, en hauteur, pour la supervision à distance des fréquences de la bande UHF, très fortement utilisée pour les médias, l'organisation des JO et les services de sécurité. Le déploiement et l'exploitation de ces récepteurs ont été testés avec succès lors d'événements tests préparatoires aux Jeux, dans le courant de l'été 2023. L'objectif est bien de prévenir les risques de brouillage pouvant affecter l'organisation des épreuves ou leur retransmission aux téléspectateurs et, s'il en survient, d'y remédier le plus rapidement possible. Pour ce faire, l'agence va déployer 250 personnes pour les JO (environ 170 personnes pour les Jeux Paralympiques), réparties respectivement en 40 responsables de zone, 30 experts et 180 agents de terrain.   

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...