Une cyberdéfense à la hauteur de l'événement !

Une cyberdéfense à la hauteur de l'événement !

« Nous avons déployé à peu près tous les outils que regroupe l'offre Cisco Secure », indique Eric Greffier, responsable du partenariat avec les JO de Paris 2024 pour Cisco. (Crédit Cisco)

Pour Paris 2024, la cybersécurité des JO repose sur des technologies de plusieurs partenaires, lesquelles sont pilotées depuis un centre des opérations de Cybersécurité (SOC) qui fait office de tour de contrôle. « Un SOC unifié est un avantage pour la partie opérationnelle, à titre de...

iLes dossiers sont réservés aux membres

CONNEXION
Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous à Distributique et bénéficiez gratuitement des services suivants :

  • Accédez à tous les dossiers
    de la rédaction
  • Consultez tous les entretiens
    exclusifs de Distributique
  • Gérez vos abonnements
    aux différentes newsletters
  • Un compte unique sur tous
    les différents site IT News Info
L'architecture opérationnelle du SI pilotée par PwC France

Sur le volet IT, PwC France, en tant que cabinet de conseil et d'audit, est intervenu sur la partie opérationnelle, dans la construction des architectures cloud et applicatives. « C'est un partenariat qui a commencé en 2021 et qui va durer jusqu'en 2025 en prenant en compte le décommissionnement », précise Ivan Frain, Directeur Consulting Cloud Transformation chez PwC France et Maghreb. Le pilotage des réseaux et de la cybersécurité n'est pas du ressort de PwC France et Maghreb même si des interactions existent bien sûr entre les différentes équipes. Dans cette construction, le cabinet a collaboré avec la DSI des JO de Paris 2024 pilotée par Bruno Marie-Rose mais pas seulement, une cinquantaine de personnes du cabinet interviennent à différentes étapes jusqu'au développement. « Nous les avons aidés dans l'établissement des normes et des standards pour harmoniser les différentes parties, par exemple les logs dans les applications pour faciliter les remontées d'alertes vers le TOC (Technology Operations Center), dans les machines exploitées au sein des infrastructures ou encore sur la typologie des applications mobiles. C'est également un travail au quotidien avec la DSI pour aider à la planification, au suivi ou encore au reporting auprès du Comex. » L'un des principaux challenges relevés par Ivan Frain a été de communiquer de manière fluide auprès de tous les partenaires impliqués. Evidemment, des tests sont effectués sur divers scénarios d'ici au lancement officiel des JO, l'objectif étant de voir comment les outils réagissent et de s'assurer, in fine, du bon fonctionnement des infrastructures IT durant l'événement. 

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...