300 M€ de chiffre d'affaires pour Sage France en 2015

Serge Masliah, DG de Sage France : « Ciel Flex de Sage est un bon exemple de la manière dont nous transformons notre activité en encourageant nos clients à aller vers la souscription avec des offres à valeur ajouté ».

Serge Masliah, DG de Sage France : « Ciel Flex de Sage est un bon exemple de la manière dont nous transformons notre activité en encourageant nos clients à aller vers la souscription avec des offres à valeur ajouté ».

L'éditeur de logiciels de gestion Sage publie les résultats de son exercice 2015 avec une croissance internationale de 6%.


L'éditeur anglais de logiciels de gestion Sage a clos son exercice 2015 (le 30 septembre) sur un chiffre d'affaires global de 1,89 Md€. Il a ainsi dégagé une croissance, totalement organique, de 6% comparée aux 12 mois précédents. Lors de l'exercice qui vient de s'achever, le bénéfice d'exploitation a progressé de son côté de 8,3% à 513 M€. Cette bonne performance s'explique notamment par l'augmentation du nombre de clients ayant souscrit à l'offre SaaS Sage One (+100%) qui rassemble désormais 173 000 utilisateurs. Après avoir été lancé en Australie, au Brésil et en Malaisie, le service est maintenant disponible dans 14 pays. De quoi contribuer à la progression annuelle (+9%) du total des revenus récurrents qui s'élèvent à 1286,55 M€. La sortie de Sage Live et la croissance organique (+11%) réalisée par Sage X3 - et sa nouvelle version cloud - y ont également participé.

Sage France en croissance organique de 5%

Dans l'hexagone, les résultats de l'éditeur sont aussi en progrès. Le chiffre d'affaires est de 300 M€ et enregistre ainsi une croissance organique de 5% par rapport à l'exercice 2014. Quant aux revenus issus des souscriptions, ils ont progressé de 22%. Des résultats notamment portés par Sage 100 i7 et par Sage Paie & RH qui continuent de séduire les TPE et les PME, selon Serge Masliah, directeur général de Sage France. 

S'agissant de l'exercice annuel 2016 qu'il vient d'entamer, Sage table sur un marge opérationnelle de 27,1%. L'éditeur a entrepris de simplifier ses services depuis la prise de fonction du nouveau directeur général Stephen Kelly il y a un an. Depuis, les différentes filiales suivent ce mouvement stratégique. 

 

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité