37 Md$ de dépenses en cybersécurité en 2018 selon Canalys

Cisco, Palo Alto et Check Point domine le marché de la cybersécurité selon les analyses de Canalys. (Crédit : D. R.)

Cisco, Palo Alto et Check Point domine le marché de la cybersécurité selon les analyses de Canalys. (Crédit : D. R.)

Les dépenses dédiées à la protection des environnement IT ont augmenté de 9 % en 2018 pour atteindre 37 Md$. Cisco, Palo Alto Networks et Fortinet enregistrent une forte croissance, tandis que la sécurité des réseaux concentre la plus grosse part du marché.

Selon l'étude du cabinet d'analystes Canalys, les dépenses mondiales en solutions de cybersécurité ont atteint 37 milliards de dollars en 2018. Elles progressent ainsi de 9,1% par rapport à 2017. Le segment qui se démarque est celui de la sécurité des réseaux avec une croissance de 12,6 %. Les ventes de produits de sécurisation du trafic web et des messageries ont progressé quant à elles de 8,2 %, suivis de ceux dédiés aux terminaux et aux solutions de gestion de la vulnérabilité, tous deux en hausse de 7,3 %. La zone EMEA enregistre une croissance de 10,5 %, l'Amérique du Nord, de 8,9 %.

Canalys
La sécurité des réseaux reste le segment le plus lucratif sur le marché de la cyber. (Crédit : Canalys)

Cisco, Palo Alto Networks et Fortinet, tous trois fortement axés sur la sécurité réseau, ont été particulièrement performants sur le marché, avec chacun une croissance à deux chiffres de leur chiffre d'affaires. « L'adoption rapide de services de cloud multiple par les entreprises, qui conservent souvent également une infrastructure sur site, a créé des environnements hybrides, complexes à définir et à protéger. Cela stimule la croissance des produits de sécurité réseau, en particulier les solutions qui permettent de créer une architecture sans périmètre, en favorisant les fournisseurs qui disposent d'une large gamme d'outils dans leurs portefeuilles », a déclaré Claudio Stahnke, analyste chez Canalys.

Symantec en perte de vitesse

Check Point occupe la troisième place du classement derrière Cisco et Palo Alto, avec une croissance de 5 % qu'il doit notamment à son offre de sécurité cloud, récemment étendue à la gestion des identités et à la sécurité web avec les acquisitions de Dome9 et ForceNock. Enfin, Symantec va devoir rebondir cette année, après une chute de 12 % en 2018. En 2017, l'éditeur occupait pourtant la deuxième place, mais elle vient de clôturer un exercice compliqué par les retombées d'une enquête interne ayant affecté les ventes.

Canalys
Tandis que Palo Alto connaissait une belle croissance, Symantec a beaucoup perdu en 2018. (Crédit : Canalys)

« Nous avons vu de nombreuses acquisitions dans le domaine de la cybersécurité en 2018, les fournisseurs élargissent leur offre pour faire face aux complexités auxquelles les utilisateurs finaux sont confrontés, ajoute M. Stahnke. Cela ne s'arrêtera pas en 2019, car le marché reste très fragmenté et de nouvelles menaces obligent les opérateurs historiques à développer davantage leurs plates-formes. »

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité