Aiguiser ses compétences AWS pour relancer sa carrière

AWS dispense ses propres cours de préparation à la certification, mais il est possible de suivre des cours par l'intermédiaire de partenaires.

AWS dispense ses propres cours de préparation à la certification, mais il est possible de suivre des cours par l'intermédiaire de partenaires.

Selon les analystes, grâce à certaines certifications AWS, les professionnels de l'IT peuvent espérer accéder à des emplois très bien payés - plus de 130 K$ - dans le domaine du cloud.

Les entreprises transfèrent de plus en plus de charges de travail de leurs datacenters vers le cloud, et il est important que leur personnel IT acquière des compétences dans le domaine du cloud, non seulement pour rester pertinent au sein de leur entreprise, mais aussi pour évoluer professionnellement et prétendre à de meilleurs salaires. Ils peuvent notamment y parvenir en se familiarisant avec les pratiques particulières propres aux environnements des fournisseurs de services cloud, comme AWS par exemple. Selon l'entreprise de formation Global Knowledge, les niveaux de salaire de deux certifications AWS, parmi les dizaines proposées par le fournisseur, se situent dans le TOP des 15 premières certifications IT. Il s'agit des certifications AWS Certified Solutions Architect-Associate (149 446 dollars aux Etats-Unis à titre indicatif) et AWS Certified Cloud Practitioner (131 465 dollars aux Etats-Unis encore). Il est important pour les professionnels de l'IT de comprendre la valeur de ces certifications et de savoir ce qu'il faut faire pour les obtenir.

Tâches classiques, nouvelles pratiques

Au minimum, les professionnels de l'IT doivent apprendre comment relier le cloud aux réseaux physiques sur site et comment configurer la mise en réseau dans le cloud. Cela signifie qu'ils devront gérer des routeurs, des commutateurs, des adresses IP et des DNS, domaines dans lesquels ils attestent généralement de plusieurs années d'expérience. Si leur entreprise dispose d'un pare-feu, ils doivent savoir comment le configurer dans AWS. S'ils utilisent VMWare, Hyper-V ou d'autres plates-formes de virtualisation, ils doivent apprendre à instancier des serveurs virtuels dans le cloud. Et si les mêmes systèmes d'exploitation hôtes qu'ils connaissent fonctionnent dans le cloud, lancer des instances et des sauvegardes en exploitant une automatisation logicielle est un peu différent de ce à quoi ils sont habitués. En outre, les professionnels de l'IT doivent comprendre le langage AWS, notamment ses multiples acronymes, comme AZ, VPC, NACL, VGW, CGW, S3 EC2. Ils doivent également comprendre des termes comme « région », « groupe de sécurité », « Route 53 » et « Lambda ». Ils doivent au moins savoir ce que recouvrent ces dénominations et comprendre leurs similitudes avec des fonctions IT sur site qu'ils connaissent déjà. AWS propose une douzaine de certifications, mais il y a une façon logique de les aborder. Á noter que les examens sont très directs, puisque ce sont des QCM à choix multiples, mais le temps pour y répondre est vite épuisé. Il est donc conseillé aux professionnels de l'IT d'avoir en tête le nombre total de questions et le temps dont ils disposent pour y répondre afin de ne pas être pris de court.

Les certifications à choisir en priorité Le certificat AWS Certified Cloud Practitioner couvre des services AWS les plus utilisés, la terminologie et les acronymes. L'examen évalue la compréhension de l'économie du cloud et des principes d'architecture. Le candidat n'a pas besoin d'avoir une expérience pratique d'AWS pour passer cette certification : un apprentissage livresque et le visionnage de vidéos de cours devraient suffire. Les trois certifications suivantes correspondent à des niveaux de qualification associés : Architecte de solutions, Administrateur SysOps et Développeur. Les examens pour ces certifications peuvent être difficiles, et il est essentiel d'avoir une expérience pratique des services AWS courants comme VPC, EC2, S3. Pour les services AWS plus exotiques, des connaissances livresques et le visionnage de vidéos de cours devraient également suffire. Les sujets abordés dans ces trois examens se recoupent quelque peu et le candidat qui se prépare pour l'un d'entre eux acquiert en même temps environ 30 % des connaissances requises pour les deux autres. Souvent, une préparation approfondie permet de réussir les trois examens en quelques mois. Les questions des examens du niveau de qualification associé portent sur les caractéristiques de services spécifiques. Le candidat est évalué sur l'application de ses connaissances techniques, et non sur sa capacité à mémoriser chaque détail de chaque service. Il doit plutôt savoir dans quelle situation un service particulier est le plus adapté pour répondre aux exigences de scénarios donnés. Ces examens portent sur les services AWS standard que la plupart des clients utilisent. Ils ne concernent pas les services lancés récemment.

Certifications AWS professionnelles AWS propose également des certifications professionnelles et technologiques, mais il est souvent recommandé d'obtenir d'abord les trois qualifications associées et de consolider ses connaissances avant de passer au niveau pro. Les examens de niveau professionnel sont très difficiles, plus difficiles que tous ceux passés par un professionnel de l'IT au cours de sa formation. Cette fois, il est indispensable que le candidat ait une expérience pratique significative d'AWS et il doit témoigner d'une expérience et d'une connaissance approfondie d'un grand nombre de services AWS pour les réussir. Les questions des examens de ce niveau sont, comme celles des examens associés, basées sur des scénarios et sont basées sur l'usage des services AWS pour résoudre des problèmes métiers. Les questions incluent souvent une importante lecture de texte et les réponses peuvent également être longues, de sorte que le candidat capable de lire et de choisir rapidement la meilleure solution sera avantagé. Les examens professionnels et de spécialité sont extrêmement difficiles. Le professionnel de l'IT qui réussit ces examens peut s'estimer très fier et il gagnera le respect de ses pairs et de ses employeurs.

Bien se préparer AWS dispense ses propres cours de préparation à la certification, mais il est possible de suivre des cours par l'intermédiaire de partenaires de formation comme Global Knowledge. Ces cours virtuels de plusieurs jours sont dirigés par un instructeur et peuvent inclure des séances pratiques, mais leur coût peut être élevé : de quelques centaines à 3 000 euros ou plus. Il y a des options moins coûteuses, ce qui peut n'est pas à négliger si l'employeur rechigne à payer la formation. Depuis de nombreuses années, la très populaire plateforme de formation en ligne « A Cloud Guru » prépare à la certification AWS, et elle a récemment fusionné avec la Linux Academy.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité