Airria compte installer 1 M d'objets connectés d'ici 2018

Antoine Jouve-Dreano (à droite) et Olivier Coin ont co-fondé Airria en 2005. Ils axent aujourd'hui leur stratégie sur les objets connectés.

Antoine Jouve-Dreano (à droite) et Olivier Coin ont co-fondé Airria en 2005. Ils axent aujourd'hui leur stratégie sur les objets connectés.

Le prestataire de services informatiques Airria s'est lancé dans une vaste campagne de recrutement et de formation pour cibler efficacement le marché des objets connectés. Il espère en installer 1 million d'ici 2018. 

Airria évolue naturellement vers les objets connectés. Le prestataire de services informatiques qui a fêté ses 10 ans d'existence en 2015 affiche en tout cas des ambitions élevées dans le domaine. « Notre objectif est d'installer 1 million d'objets connectés chez nos clients d'ici à 2018. Sur la seule année 2019, nous prévoyons d'en installer 1 million de plus », clame Olivier Coin, président et co-fondateur du groupe. Airria compte concentrer son activité dans le domaine autour de trois secteurs précis : la sécurité, l'énergie et les smarts buildings.

Cette stratégie s'accompagne d'une vaste campagne de recrutement. « Nous étions 60 il y a un an, nous sommes aujourd'hui 120 et nous espérons être 150 d'ici février prochain », témoigne Olivier Coin. Il souligne également la nécessité de former les nouveaux éléments. « L'installation et la gestion d'objets connectés est un métier nouveau, or la formation initiale classique n'est malheureusement pas à jour. Nous avons donc mis en place un programme qui permet de former nos équipes en un mois et une semaine », explique-t-il. Il assure que de très nombreux profils sont acceptés même s'il reconnait qu'il est plus facile de faire d'un informaticien un électricien, que l'inverse.

Déjà un pied dans l'IoT

Dans l'absolu, Airria n'en est pas à son galop d'essai sur les objets connectés. « En fait, nous en faisons depuis longtemps. Au début nous étions installateur de box pour les grands opérateurs, nous nous sommes ensuite diversifiés dans l'installation de systèmes de sécurité puis dans l'énergie avec la pose de compteurs Linky. Même si nous n'en parlions pas en ces termes, ce sont tous des objets connectés », considère Olivier Coin.

Porté par cette dynamique, le groupe devrait en tout cas réaliser 12 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016 contre 8 l'an dernier. « L'IT pure (bureautique, infrastructures NDLR) ne représente plus que 10% de nos facturations. Le reste est réalisé via nos activités liées à l'IoT, notamment l'énergie et la sécurité. Dans ce dernier secteur nous installons prés de 4 000 objets connecté par mois », précise Olivier Coin. Pour l'année prochaine, Airria espère atteindre la barre des 15 M€ de chiffre d'affaires. 

 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité