Akerva et son groupe affichent leurs ambitions

Laurent Delaporte est président d'Akerva et dirigeant d'une des deux holdings qui la contrôlent. Crédit photo : D.R.

Laurent Delaporte est président d'Akerva et dirigeant d'une des deux holdings qui la contrôlent. Crédit photo : D.R.

Fondée sur la base des actifs de la société de services en sécurité IT i8 en janvier 2013, la SSII Akerva a racheté son homologue toulousain Confluences IT en avril dernier. Il y a quelques jours, le groupe auquel elles appartiennent a réalisé l'acquisition de prestataires spécialisés dans le GED. Dans quelques jours, il doit annoncer la création d'une co-entreprise avec une SSII côté en bourse qui lui permettra d'accéder aux projets de grandes envergure.

Les deux holdings respectivement contrôlées par Laurent Delporte et Armand de Geoffre de Chabrignac se sont lancées dans une politique de rachats qui s'est concrétisée déjà plusieurs fois. Entamée en 2013, cette stratégie a amené le binôme à acquérir en avril dernier la société de conseil et d'expertise toulousaine Confluences IT par le biais de sa filiale Akerva. Ces deux entreprises ont pour point commun de proposer aux grandes entreprises des services avancés dans le domaine de la sécurité, allant de la MOA à l'intégration de solutions à valeur ajoutée (pare-feu applicatifs, SIEM, outils de chiffrement de serveurs...). Outre ce renforcement du savoir-faire d'Akerva, Confluences IT lui apporte également sa capacité à délivrer des prestations autour des infrastructures informatiques et à faire migrer ces dernières vers le cloud. « Confluences IT est également bien implantée à Toulouse, où nous disposions déjà d'une agence, ce qui va nous permettre de mieux nous insérer dans l'écosystème d'Airbus, se félicité Laurent Delporte qui est aussi président d'Akerva. Sans compter le fait que nous récupérons des collaborateurs spécialisés dans la sécurité, difficiles à recruter, et un portefeuille de nouveaux clients. »

Bientôt quatre rachats depuis début 2013

Akerva est elle-même une jeune société créée en janvier 2013 à Cesson-Sévigné (35) pour accueillir les actifs de la société 8i, une SSII alors en difficulté. En 2013, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 1,1 M€ et revendique actuellement un effectif de 22 personnes. Il vient d'ajouter aux 15 collaborateurs de Confluences IT dont les revenus ont atteint 1,28 M€ l'an dernier. Avant les acquisitions de Confluences IT et de 8i, le groupe était déjà présent sur le marché de la sécurité informatique. Il disposait alors d'une seule filiale, l'éditeur Total Device qui conçoit et distribue ses propres outils de sécurisation des périphériques de stockage.

Récemment, le 10 octobre exactement, la politique de croissance externe du groupe s'est encore amplifiée avec le rachat des sociétés dijonnaises Le Document numérique et HLB Documents. Il est a ainsi élargit ses métiers en investissant cette fois-ci dans deux spécialistes de la GED. Ce mouvement devrait d'ailleurs s'amplifier dans quelques jours avec la finalisation de la reprise d'un autre prestataire spécialisé dans l'output management (automatisation de la mise en forme, de la personnalisation et du choix du canal de diffusion des documents). « Aujourd'hui, la GED s'est démocratisée, au point qu'elle rentre dans un processus industriel dans nombre d'entreprises. A ce moment là se pose la question d'assurer la sécurité des flux de documents, ce que l'expertise historique du groupe lui permet de faire », explique Laurent Delaporte.

Création d'une co-entreprise avec une SSII cotée en bourse

En 2015, Arkeva a pour objectif d'atteindre un chiffre d'affaires de 4 M€. Le groupe auquel elle appartient table quant à lui sur 15 M€ contre 10 M€ en 2014. Cette progression de ces revenus ne sera pas uniquement assurée par ses opérations de croissance externe, qui devraient se poursuivre, et sa capacité à les faire fructifier. D'ici une quinzaine de jours, il devrait en effet annoncer la création d'une co-entreprise dans le domaine de la sécurité IT avec une importante SSII cotée en bourse. Une opération qui promet de lui ouvrir l'accès à de très gros projets sur lesquels il ne pourrait pas imaginer se positionner seul.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité