Alcatel-Lucent invente le ByOS et recrute de nouveaux partenaires

Matthieu Destot, vice-président de l'activité entreprises, Alcatel-Lucent France

Matthieu Destot, vice-président de l'activité entreprises, Alcatel-Lucent France

Le DynamicTour est devenu pour Alcatel-Lucent le point fort de ses rencontres avec les partenaires et les clients finaux. Surtout en France et malgré une actualité financière difficile.

A l'occasion de son DynamicTour, Alcatel Lucent fait partager à ses partenaires, clients, prospects, ou intégrateurs, une nouvelle vision. La téléphonie est toujours la base de son activité, mais l'équipementier s'adresse de plus en plus aux DSI et plus largement aux utilisateurs. On retrouve donc lors de cet évènement une approche globale de l'entreprise et, derrière, les solutions du groupe, celles  classiques en téléphonie, d'autres plus novatrices en mobilité ou dans le cloud computing.

Dans l'espace expo de ce Dynamic Tour, on observe la même application disponible à l'identique sur trois devices, PC smartphones et tablettes. Un exemple de la nouvelle approche de l'équipementier qui s'adresse ainsi aux nouvelles pratiques en mobilité. Alcatel-Lucent invente même un nouveau concept, celui du ByOS, le « S » étant celui du software. L'utilisateur en mobilité, le fameux acteur du ByOD utilise en effet autant que les dévices, des logiciels plus ou moins intégrés, plus ou moins autorisés et sécurisés qui posent question au DSI et à l'entreprise dans son ensemble.

Le concept du personal cloud

A travers ce ByOS, Alcatel Lucent introduit un nouveau concept, celui du personal cloud (les applications personnelles que le salarié utilise sur un device pro) et invite les DSI à réfléchir sur ses conséquences. Alcatel-Lucent a d'ailleurs publié une étude qui interroge 84 DSI sur ce sujet. « Nous avons toujours adressé les DSI, nous rappelle Matthieu Destot, vice-président de la division entreprises d'Alcatel-Lucent France, en particulier dans les deux domaines où ils sont moteurs : les applications mobiles et les applications réseaux et télécoms. »

A travers sa nouvelle approche, Alcatel-Lucent peut avancer ses offres traditionnelles et d'autre qui le sont moins. Ses offres reposaient sur quatre piliers : l'infrastructure réseaux, le SDN, les communications d'entreprise et la mobilité. Avec le cloud computing et sa suite OpenTouch, il en propose trois : Enterprise cloud pour les ETI et les grands comptes, Office cloud pour les PME et maintenant Personal cloud.

Parallèlement, comme nous l'avions annoncé, Alcatel-Lucent a lancé son nouveau programme partenaires, EPP, ce début d'année. Pour Matthieu Destot, deux maître-mot le résument : simplicité et recrutement. La simplicité concerne les certifications demandées aux partenaires, plus faciles à appréhender et permettant à l'équipementier de mieux fidéliser ses partenaires. « Deuxième axe, développe, Matthieu Destot, nous allons recruter une centaine de nouveaux partenaires en data. » L'équipementier compte une centaine de partenaires en France dont 500 actifs.

 

 

 

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité