Annuels Wallix : le cap des 25 M€ de chiffre d'affaires est franchi

Jean-Noël de Galzain, PDG de Wallix : « L'essentiel des investissements ayant été réalisés, 2023 sera dédiée à la valorisation des actifs pour accélérer et atteindre la taille critique dans nos régions stratégiques. » Crédit photo : D.R.

Jean-Noël de Galzain, PDG de Wallix : « L'essentiel des investissements ayant été réalisés, 2023 sera dédiée à la valorisation des actifs pour accélérer et atteindre la taille critique dans nos régions stratégiques. » Crédit photo : D.R.

Handicapé par la faiblesse du marché russe, Wallix a enregistré une croissance limitée à 8,7 % en 2022. La part de ses revenus récurrents a nettement progressé, passant de 52,6 % à 58,9 % en un an.

Wallix est encore loin de l'objectif de 100 M€ de chiffre d'affaires qu'il s'est fixé d'ici à trois ans. En 2022, l'éditeur français spécialisé dans la gestion des accès à privilèges a dégagé 25,2 M€ de revenus, contre 23,2 M€ au cours des 12 mois précédents. Une croissance de 8,7 %, bien moins forte que celle des années précédentes à cause de la situation sur le marché russe. Retraité des résultats qui y ont été enregistrés (-65 % à 618 K€), l'activité annuelle de Wallix ressort en hausse de 14,8 %. « Wallix délivre une croissance annuelle de 9% certes impactée par la conjoncture, mais tirée par le dynamisme des entreprises de taille intermédiaire sur tous nos marchés », commente Jean-Noël de Galzain, le PDG de l'éditeur, par voie de communiqué de presse.

La France tire la croissance globale

En progression de 14,7 % à 16 M€, les facturations réalisées en France ont assuré le plus gros des gains de chiffre d'affaires globaux de l'entreprise. L'activité aux Etats-Unis a aussi nettement progressé (+18,7 %) mais avec un impact faible sur l'ensemble vu son poids (894 K€). Quant aux revenus tirés des ventes en EMEA (hors France, Russie incluse), ils ont été ramenés à 8,3 M€ (-2,2 %).

Toutes géographies confondues, Wallix était à la tête de 2 300 contrats clients actifs au 31 décembre 2022, dont 320 (+20 %) ont été signés lors de l'exercice écoulé. Sur l'année, le chiffre d'affaires spécifiquement généré par les contrats signés en mode souscription (licences et services managés) s'est élevé à 2,8 M€, progressant ainsi de 46 %. Quant au revenu récurrent, il ressortait à 1,2 M€ sur une base mensuelle au 31 décembre dernier, soit 14,8 M€ à l'année. L'éditeur entame ainsi son exercice 2023 avec un niveau de chiffre d'affaires récurrent égal à 58,9 % des revenus consolidés de 2022 (+6,3 point sur un an).

Un nouveau programme d'accompagnement des partenaires

« L'essentiel des investissements ayant été réalisés, 2023 sera dédiée à la valorisation des actifs pour accélérer et atteindre la taille critique dans nos régions stratégiques », a déclaré Jean-Noël de Galzain. L'accélération de croissance que l'éditeur veut obtenir lors de l'exercice en cours va reposera notamment sur un renforcement de ses position en EMEA avec un nouveau programme d'accompagnement dédié à ses partenaires. Elle passera également par un décollage de l'activité en Amérique du Nord dont Wallix entend tirer 10 % de ses prise de commandes cette année contre 3 % en 2022. Enfin, l'éditeur compte sur son offre OT.security, lancée en octobre dernier, pour tirer 10 % de ses prises de commande de la cybersécurité industrielle à fin 2023, soit le double de l'an dernier.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité