Après leur rapprochement, Wstore et Inmac s'organisent

Les deux entités se sont réparti leurs clientèles. Les entreprises de plus de cinq cents personnes et les comptes publics reviennent à Inmac, tandis que Wstore se focalise sur les clients de moins de cinq cents salariés.

Finalisée en novembre dernier, l'acquisition d'Inmac par Wstore a donné lieu à des premiers ajustements. Le panier commun de clients des deux entreprises a ainsi été réparti entre chacune d'elles en respectant leur orientation historique. Ciblant traditionnellement les grands comptes, Inmac se concentrera donc logiquement sur les entreprises de plus de cinq cents salariés et sur les comptes publics. Ses quelque 15 000 clients PME sont désormais ciblés par Wstore, qui prend en charge la clientèle des entreprises de moins de cinq cents collaborateurs du nouvel ensemble. Les deux entités ont en outre modifié leur mode de segmentation respectif de leur clientèle et revu leur organisation commerciale en conséquence. Wstore appréhende ainsi ses clients par segments de 50 à 500 salariés, 5 à 50 et moins de 5. Chez Inmac, la répartition des clients se fait en quatre segments dont dépend pour chacun d'eux une business unit dédiée: les comptes publics, les comptes de nature industrielle, les comptes orientés services et les entreprises entre 500 et 2 500 collaborateurs. La redistribution des cartes entre les deux revendeurs s'est accompagnée chez Wstore de la nomination d'un nouveau directeur général adjoint en charge des ventes, en la personne de Jean-François Papail, auparavant patron d'une division chez Inmac. Inmac a quant à lui poursuivi la mise en place d'une équipe en région avec la présence sur le terrain d'une personne à Lille, Nantes, Marseille et Lyon, des effectifs qui viennent s'ajouter à une ressource dédiée à Toulouse déjà en poste avant la fusion. «La clientèle d'Inmac impose cette proximité, notamment pour les administrations locales et les grands comptes régionaux», explique Roland Tripard, le directeur général adjoint d'Inmac en charge des ventes. Les premiers résultats du rapprochement des deux entreprises se font également sentir en termes d'offres. À la mi-décembre, les clients d'Inmac se sont ainsi vus proposer une offre de dématérialisation de factures mise en place pour le revendeur par E-com Software, une filiale de Wstore spécialisée dans l'édition de progiciels. De son côté, Wstore tire parti de la plate-forme d'intégration d'Inmac pour proposer à ses clients une offre de machines personnalisées.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité