Arbor Networks protège des attaques DDoS via le cloud

Crédit photo : D.R.

Crédit photo : D.R.

Le spécialiste de la sécurité a présenté sa première solution cloud d'atténuation d'attaques en déni de service. Cette offre vise à protéger les entreprises contre les attaques massives en vue de saturer la bande passante ou de rendre indisponible les applications.

Arbor Networks franchit le pas du cloud en présentant un service d'atténuation des attaques en DDoS. Cette solution veut séduire les entreprises, alors que la société travaille traditionnellement avec les grands opérateurs Internet. Gary Sockride, architecte des solutions chez Arbor Networks annonce que, « ce service peut filtrer un trafic indésirable jusqu'à 208 Gbt/s, voir plus dans certains cas, et qu'il fonctionne avec nos appliances anti-DDoS sur site ». L'objectif est « de rediriger le trafic vers un centre de nettoyage, dès qu'on s'en apperçoit », souligne le spécialiste.

Le marché de solutions anti-DDoS devient de plus en plus concurrentiel. Ainsi, Defense.netn une start-up californienne, propose depuis août dernier un service anti attaque par saturation entièrement basé sur le cloud. Pour faire la différence, Arbor Networks ne compte pas facturer son service cloud avec des charges supplémentaires en fonction des niveaux de trafic des attaques, comme le font certains concurrents.

En août dernier, Arbor Networks a publié une étude montrant qu'aujourd'hui la moitié des attaques DDoS aujourd'hui dépasse 1 Gbt/s, en hausse de 13% par rapport à l'année précédente. Celles de plus de 10 Gbt/s ont augmenté de 41%. Ces offensives sont souvent le fait de cybercriminels qui orientent des serveurs de botnets ou d'autres ordinateurs vers des cibles choisies. A l'automne 2012, des attaques par saturation ont visé des dizaines de banques américaines, dont Wells Fargo et Bank of America, rendant leurs services en ligne indisponibles. En 2013, c'est l'organisation de lutte anti-spam, Spamhaus qui a été victime d'une attaque d'une forte intensité, environ 75 Gbt/s.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....

Publicité