Attaques Informatiques : Les salariés des grands groupes se sentent mieux protégés

Les salariés des grandes structures et des ETI sont deux fois plus nombreux qu'en PME à déclarer que leur entreprise a été victime d'une cyberattaque. (source : Capgemini/Opinionway)

Les salariés des grandes structures et des ETI sont deux fois plus nombreux qu'en PME à déclarer que leur entreprise a été victime d'une cyberattaque. (source : Capgemini/Opinionway)

36% des salariés du secteur privé interrogés par Opinionway pour Capgemini déclarent que leur entreprise a déjà subi une attaque. Malgré cela, ils sont 85% à s'estimer bien protégés contre les hackeurs.

A l'occasion du salon du Bourget, Capgeminiprésente les résultats d'une étude conduite par Opinionway sur la cybersécurité perçue de l'intérieur des entreprises par les collaborateurs qui y travaillent. Un peu plus d'un millier de salariés français du secteur privé ont été sondés en mai dernier (*) et ils sont 85% à estimer que leur entreprise est bien protégée contre les attaques informatiques et les hackeurs. Ce score diffère toutefois suivant la taille de l'entreprise : il grimpe à 90% dans les grandes entreprises mais n'atteint que 75% dans les PME.

La grande majorité des personnes interrogées (85%) estime que la politique de sécurité de leur entreprise est adaptée à leur secteur et efficace. Ils sont un peu moins à la trouver claire (72%) et connue (61%). Leurs réponses font apparaître qu'ils ont une connaissance assez précise des notions liées à la cybersécurité dans leur cadre professionnel en identifiant comme principales menaces les virus informatiques (cités par 48% d'entre eux), le vol de données (43%) et la perte d'informations liée à une erreur humaine (38%). Plus des trois quarts assurent savoir ce qu'est un virus, un hackeur, un pare-feu ou une cyberattaque, avec un bémol pour les salariés seniors, néanmoins majoritairement familiers avec ces termes.



Hormis sur les virus, connus par près de 90% des collaborateurs, la proportion des collaborateurs se disant informés est plus importante parmi les cadres. (source : Opinionway)

Dans les grandes entreprises, 47% parlent de cyberattaque

En dépit de la confiance affichée dans les capacités de leur entreprise à se protéger, en moyenne 36% des sondés ont néanmoins indiqué que celle-ci avait déjà fait l'objet d'une cyberattaque. Cette proportion s'élève à 47% pour les salariés des grandes entreprises et à 42% dans les ETI, mais elle se borne à 21% dans les PME. Un quart des personnes interrogées ont subi une attaque sur leur ordinateur professionnel, plus souvent en PME, et pour 5% d'entre eux, cela se produit de façon exceptionnelle. En revanche, ils sont moins de 10% à s'être fait voler du matériel informatique professionnel.



La majorité des salariés (64%) ne savent pas si leur entreprise a subi une cyberattaque. (source : Opinionway).

Enfin, sans surprise, la nature des inquiétudes liées à la sécurité informatique varie en fonction du secteur d'activité dans lequel les salariés évoluent. Dans l'industrie, les personnes interrogées craignent d'abord le vol de données (à 52% dans l'industrie manufacturière) et les virus (à 47%), mais ils s'inquiètent également d'une erreur humaine entraînant la perte de données (à 39%) et la surcharge des serveurs (à 31%). Dans le secteurs du BTP et du commerce, ils se méfient en premier lieu des virus informatiques (64% pour le BTP et 58% pour le commerce).

(*) Un échantillon de 1 010 salariés français de bureau d'entreprises privées a été interrogé en ligne par Opinion Way avec une représentativité assurée selon la méthode des quotas sur les critères de sexe, d'âge, de CSP, de taille d'entreprise, de secteur d'activité et de région.




Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité