Avaya sort du chapitre 11

La société a aussi repensé son programme partenaires pour séduire les intégrateurs de solutions cloud (Crédit : D.R.).

La société a aussi repensé son programme partenaires pour séduire les intégrateurs de solutions cloud (Crédit : D.R.).

Le fournisseur de solutions de communication unifiées Avaya a remboursé 3 Md$ à ses créanciers qui ont accepté de restructurer sa dette. L'entreprise a ainsi pu sortir du chapitre 11 et prévoit désormais de faire appel aux marchés pour se financer.

Moins d'une vingtaine de jours après avoir annoncé qu'il sortirait du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites (proche de la procédure de sauvegarde du droit français), Avaya a atteint son but. Le fournisseur de solutions de communication unifiées s'était placé sous la protection de cette disposition légale en janvier dernier. Objectif : se réorganiser pour rembourser en partie ses créanciers et améliorer son bilan ainsi que sa flexibilité financière. La dette qui pèse encore sur lui vient par ailleurs d'être restructurée.

En avril dernier, il aurait été encore hasardeux de parier sur un redressement de l'entreprise, tant sa situation était devenue critique. A l'époque, Avaya avait en effet averti que le chiffre d'affaires de son deuxième trimestre fiscal ne se situerait qu'entre 800 et 803 M$, soit 9% de moins qu'au trimestre précédent, alors même qu'elle continuait de lutter contre la hausse de son endettement. En réaction, l'entreprise a proposé un nouveau plan de réorganisation, validé par la majorité de ses actionnaires et approuvé en novembre par le tribunal des faillites du district sud de New York.

Une orientation vers le cloud

Selon Jim Chirico, président et CEO d'Avaya, l'entreprise a réussi à rembourser environ 3 Md$ de sa dette antérieure et sort du chapitre 11 avec plus 300 M$ en liquidités inscrits à son bilan. Elle serait même en passe de s'inscrire à la Bourse de New York avec l'ambition de mettre 100 millions d'actions en circulation.

Avaya sort du chapitre 11 avec un conseil d'administration remanié et un comité de direction bien établi. La société a récemment repensé son programme partenaires pour proposer des conditions commerciales propres à séduire les intégrateurs qui commercialisent des solutions cloud.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité