Avec OmniStack 3.0, Simplivity muscle sa plate-forme hyperconvergée

Avec la version 3.0 d'OmniStack, Simplitity a travaillé sur la simplification des déploiements multi-sites. (crédit : D.R.)

Avec la version 3.0 d'OmniStack, Simplitity a travaillé sur la simplification des déploiements multi-sites. (crédit : D.R.)

Les spécialistes de l'hypercongergence - Simplivity, Atlantis Computing, Nutanix et bien sûr VMware - bataillent ferme pour promouvoir leurs solutions sur un marché encore ouvert. Avec OmniStack 3.0, Simplivity entend faire la différence en mettant l'accent sur les déploiements multisites.

Dans la roadmap de la convergeance - régulièrement mise à jour par Steve Chambers -Simplivity est associé à Nutanix et VMware Evo:Rail dans la colonne hyper-converged (voir illustration ci-dessous). Le lancement de la version 3.0 de la plate-forme de virtualisation OmniStack va toutefois aider la start-up de Westboroug à franchir une nouvelle étape. Simplivity annonce en effet les déploiements multisites via une solution baptisée Unified Protected ROBO (Remote Office, Branch Office). La fonction recherche automatique de réseaux assure ainsi la prise en charge de la configuration en réseau et en étoile sur plusieurs sites. Parallèlement, Simplivity commercialise un OmniCube CN-1200 en entrée de gamme à « un prix jusqu'à 50% moins cher que les solutions hyperconvergées alternatives », selon un communique de la société.

La start-up insiste également sur les améliorations des fonctionnalités de sauvegarde avec des tableaux de bord revus et la restauration au niveau des fichiers afin d'accélérer la reprise en cas d'incidents. Il est également possible de définir des politiques de sauvegarde pour plusieurs machines virtuelles en une seule session.

Pionnier sur le marché des systèmes hyperconvergés, Simplivity a récemment noué un partenariat avec Lenovo, après Cisco, pour proposer sa plate-forme avec les serveurs x86 de la société chinoise. C'est une demande des clients qui désirent travailler avec un grand fournisseur afin de s'assurer un support matériel efficient. En France, la jeune entreprise compte 35 clients dont Carglass, le Conseil Général des Hauts de Seine, la mairie d'Issy les Moulineaux, Klépierre, MediaServ et l'Établissement Français du Sang. 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité